Capri-Sun: Les nutritionnistes alertent sur la composition de cette boisson redevenue à la mode

NUTRITION Pour certains spécialistes, la boisson n’est pas si riche en vitamines qu’on pourrait le penser. Sa forte teneur en sucre et ses conséquences potentielles inquiètent…

20 Minutes avec agence

— 

Le Capri-Sun est notamment revenu à la mode grâce à des clips de rap.
Le Capri-Sun est notamment revenu à la mode grâce à des clips de rap. — Capture d'écran Youtube/EDINHOCAPRI-SUN

Plusieurs spécialistes de la nutrition mettent en garde contre la composition du Capri-Sun, boisson récemment redevenue à la mode auprès des plus jeunes et dont la consommation explose. Les spécialistes s’inquiètent notamment de la forte teneur en sucre​ du produit, rapporte LCI, ce jeudi.

L’association FoodWatch, elle, remet en cause l’image de boisson riche en fruits et en vitamines. « Capri-Sun vante une boisson idéale pour le goûter des enfants. Son emballage ne montre pas moins de sept fruits qui sont en fait présents en faible quantité. En revanche elle contient autant, voire plus, de sucre que certains sodas. Une poche de 200 ml de Capri-Sun Multivitamin c’est 19 g de sucre (soit 4 morceaux) », dénonce l’ONG sur son site.

« Champion du marketing mensonger »

Cette quantité représente « pratiquement » l’apport en sucre quotidien recommandé par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Avec à la clé un risque accru de caries et, pour les enfants les plus sédentaires, de prise de poids. Ou encore de troubles hépatiques comme la maladie de Nash.

Pour FoodWatch, « Capri-Sun, champion du marketing mensonger, doit cesser de cibler les enfants ! ». D’autant que les 12 % de jus de fruit à base de concentré annoncés sur l’emballage de la boisson ne sont pas nécessairement le signe d’un produit bon pour la santé : «la boisson est enrichie en vitamines synthétiques, puisque la faible quantité de jus de fruits n’apporte que peu de vitamines naturelles.», explique Food Watch.

Augmentation des ventes

Le chiffre des ventes de Capri-Sun a augmenté de 20 % en 2017. Pas question donc pour Coca-Cola European Partners d’abandonner ce produit. Le groupe commercialise d’ailleurs depuis deux ans des versions de la boisson moins riches en sucres.

Et « d’ici 2020, nous allons réduire de 10 % la teneur en sucre de notre gourde classique multivitamines », promet Alexandre Poncet, directeur de la communication du groupe.

>> A lire aussi : VIDEO. Sodas «light», box minceur: Pourquoi ils ne font pas maigrir et ne sont pas bons pour la santé

>> A lire aussi : Les pubs alimentaires peu saines pour enfants maintenues par les députés

>> A lire aussi : Céréales sucrées, additifs et produits ultratransformés... Comment préparer un petit-déjeuner sain pour les enfants