Fausse couche: Racontez-nous comment, vous les hommes, vous avez traversé cette épreuve

VOUS TEMOIGNEZ Alors que beaucoup de femmes prennent la parole pour dire l'épreuve de la fausse-couche, peu d'hommes osent évoquer leur perte...

Oihana Gabriel

— 

Illustration d'un couple de futurs parents.
Illustration d'un couple de futurs parents. — O. Gabriel / 20 Minutes

Depuis peu, les langues se délient pour dire la douleur de perdre un enfant à naître. Quand les femmes voient leur corps changer, la liste d’interdictions s’allonger, s’imaginent déjà mères, l’échographie ou les saignements qui mettent brutalement fin à cette épopée laissent parfois des traces.

Longtemps taboues, ces fausses couches, qui touchent une femme sur quatre, peuvent provoquer des conséquences lourdes, pour la santé physique et mentale de la femme. Un deuil qu’il faut mieux accompagner. Mais quand on envisage d’avoir un enfant à deux, on le perd à deux.

Tristesse des hommes encore plus taboue

Si les femmes sortent petit à petit du silence et hésitent sans doute moins à se faire aider, la tristesse des pères, qui se sont également projetés, reste en revanche tue. Peut-être par honte, par peur d’accroître la tristesse de leur compagne, par manque d’habitude de parler de leurs sentiments, par manque d’attention des professionnels de santé, sans doute plus préoccupés par les mères…

Mark Zuckerberg avait osé évoqué cette expérience difficile, expliquant en 2015 que sa femme et lui avaient traversé trois fausses couches en solitaires. « La plupart des gens ne parlent pas de leurs fausses couches, comme s’ils étaient défectueux ou responsables. Alors on lutte tout seul », avait alors écrit le patron de Facebook. Depuis, on parle beaucoup de ces « nouveaux papas » plus investis et du fameux congé paternité qui pourrait être revu à la hausse en ce mois de juin. Et si on écoutait aussi leur douleur ?

Vous avez été marqué par la fausse-couche de votre compagne, comment l’annonce et la suite se sont passées pour vous ? En avez-vous parlé et à qui ? Sinon pourquoi ? Est-ce que les professionnels de santé vous ont accompagné dans ce deuil ? Certains couples rebondissent plus vite que d'autres, comment avez-vous pansé les plaies? 

Partagez avec nous vos témoignages en commentaire ou en envoyant un mail à contribution@20minutes.fr. Vos récits pourront nourrir un futur article.