Retour sur la page d'accueil 20 Minutes
FAKE OFFVIDEO. Non, la FDA n'a pas reconnu un lien entre l'autisme et un vaccin

Autisme: Non, les autorités américaines n'ont pas fait un lien entre cette pathologie et un vaccin

FAKE OFF
Des sites de santé naturelle affirment, à tort, que l'administration américaine a établi un lien entre le vaccin Tripedia et les troubles du spectre autistique...
Non, les autorités de santé américaine n'ont pas établi un lien entre un vaccin et l'autisme.
Non, les autorités de santé américaine n'ont pas établi un lien entre un vaccin et l'autisme. - whitesession/Pixabay
Mathilde Cousin

Mathilde Cousin

L'essentiel

  • Les autorités sanitaires américaines auraient reconnu que l’autisme serait lié à un vaccin protégeant de la diphtérie, du tétanos et de la coqueluche, selon des sites de santé naturelle.
  • La FDA, l’autorité américaine, n’a jamais établi ce lien.

Fausse alerte sur un vaccin. Des sites américains de santé naturelle s’inquiètent des effets du Tripedia, un vaccin contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche. Selon Natural news, les autorités sanitaires américaines auraient « reconnu ouvertement » que ce vaccin « est lié à l’autisme ».

Pour soutenir ses dires, Natural News cite un document émanant de la FDA, l’administration chargée de protéger la santé des citoyens, et donc d’assurer la sécurité des médicaments et des vaccins. Ce document, daté de 2005, est une fiche sur le vaccin, expliquant son mode d’injection, sa formulation ainsi que les effets indésirables reportés. Ces affirmations de Natural News ont été reprises par des sites et des youtubeurs français.

FAKE OFF

Rien dans ce document ne permet de faire un lien entre ce vaccin et l’autisme. Cette pathologie est citée une seule fois en treize pages. « Les réactions défavorables rapportées pendant l’usage post-approbation du vaccin Tripédia incluent le purpura thrombénique idiopathique, la mort subite du nourrisson, la cellulite infectieuse, l’autisme, des convulsions/grand mal épileptique, l’encéphalopathie, l’hypothonie, la neuropathie, la somnolence et l’apnée », écrit la FDA. Mais l’administration nuance immédiatement et précise qu' « il n’est pas toujours possible d’établir une relation de cause entre ces réactions et les composants du vaccin Tripedia ».

Pourquoi la FDA ne peut-elle pas établir ce lien ? En raison de l’incertitude qui pèse sur la taille de l’échantillon de population qui a rapporté ces réactions, développe l’administration américaine. « Comme ces événements sont reportés volontairement à partir d’une population de taille incertaine, il n’est pas toujours possible d’estimer de manière fiable leur fréquence ou d’établir une relation de cause entre ces réactions et les composants du vaccin Tripedia. »

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Ce n’est pas la première fois qu’un lien est supposé entre les troubles du spectre autistique et les vaccins. Des sites consacrés à la santé alternative avaient déjà faussement proclamé qu’un tribunal avait rapproché le vaccin ROR et l’autisme.

Une confusion née en 1998

Cette confusion entre le vaccin ROR et l’autisme date d'une vingtaine d'années. En 1998, une étude dans la prestigieuse revue médicale The Lancet établit ce rapprochement. Les défauts de l’étude seront révélés et la revue finira par publier une rétractation en 2010.

L’organisation mondiale de la santé assure qu’il n’existe « aucune preuve quant à une association de cause à effet entre le vaccin ROR et l’autisme ou les troubles autistiques ».

>> Vous souhaitez que l’équipe de la rubrique Fake off vérifie une info ? Réagissez dans les commentaires ou envoyez un mail à l’adresse contribution@20minutes.fr.

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre les fake news. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.

Sujets liés