Journée sans tabac: «Smokitten», un jeu sur téléphone pour arrêter de fumer

TABAC La start-up lyonnaise Dowino commercialise une application pour aider les fumeurs à stopper leur consommation de cigarettes…

Caroline Girardon

— 

Le jeu Smokitten, censé aider les fumeurs à arrêter, sera commercialisé en septembre.
Le jeu Smokitten, censé aider les fumeurs à arrêter, sera commercialisé en septembre. — PURESTOCK/SIPA
  • Zoom sur une initiative lyonnaise de l’entreprise Dowino qui a mis au point une application pour arrêter de fumer.
  • Le jeu, qui n’est pas sans rappeler Candy Crush, vient d'être commercialisé en septembre.

Un jeu qui vous rend tellement accro que vous en oubliez de fumer. La start-up lyonnaise Dowino, qui avait lancé «Blind Legend», le premier jeu immersif et audio pour les non-voyants, lance pour la rentrée une application destinée à ceux qui voudraient arrêter de fumer. Son nom : Smokitten. Le principe : se mettre dans la peau d’un petit chat vivant sur une île déserte. La mission consiste à relever des défis pour engranger des pièces de monnaie, qu’on pourra ensuite utiliser pour acheter des fleurs, des arbres ou construire des maisons et ainsi peupler l’île.

« Le jeu [qui n’est pas sans rappeler Candy Crush] s’étale sur 222 jours. Le but est bien sûr de tenir le plus longtemps possible. On sait que le sevrage tabagique nécessite beaucoup de motivation et d’encouragement. Cela demande de franchir des étapes, comme dans un jeu », expliquait en mai à 20 Minutes Pierre-Alain Gagne, l’un des fondateurs de Dowino, pour lequel l’application peut être « un coup de pouce aidant à tenir sa bonne résolution ».

Le jeu Smokitten a été conçu pour arrêter de fumer.
Le jeu Smokitten a été conçu pour arrêter de fumer. - Dowino

Se concentrer sur autre chose

« L’envie très forte de fumer dure environ trois ou quatre minutes. Le jeu peut aider à résister pendant ce temps-là. Au lieu de sortir votre paquet de cigarette à portée de main, vous prenez votre smartphone. Ce qui permet de vous concentrer sur autre chose », ajoutait-t-il. L’application a aussi été conçue selon le principe des réseaux sociaux avec une interface où les fumeurs peuvent solliciter l’aide de la communauté ou recevoir des messages d’encouragement.

Pour le réaliser, les développeurs ont travaillé en collaboration avec le Centre Hygée de Saint-Etienne, qui lui-même a fait appel à plusieurs fumeurs. « Ils nous ont aidés à rédiger les notifications qui apparaissent au fil des missions, celles qui vont vous indiquent par exemple que vous en êtes à votre huitième jour sans cigarette ou celles qui vous expliquent que votre risque d’infarctus a été diminué de tant », détaille Mathieu Oriol, médecin du centre. « On voulait un produit en adéquation avec leurs besoins et surtout, ne pas se tromper de cible avec des messages qui n’auraient aucun effet. »

Les gros fumeurs ? Peu de chance qu’ils décrochent

Une première version du jeu a été testée une semaine auprès d’une vingtaine de volontaires au printemps. Avec des résultats différents. Ce qui a permis d’apporter quelques améliorations en vue de la seconde version, qui a été testée en juin. « On a surtout mesuré jusqu’à quel degré d’addiction, le jeu pouvait fonctionner », précise Pierre-Alain Gagne.

« Honnêtement, pour une personne qui fume depuis quarante ans, deux paquets de cigarettes par jour, cela ne suffira pas. Elle devra s’aider d’autres méthodes complémentaires », poursuit Mathieu Oriol. Le profil des utilisateurs est donc un fumeur de 25-40 ans, dont le tabagisme n’est « pas profondément ancré ». Le jeu est vendu 4,99 euros sur les plateformes Google Play Store ou Apple Store.