Maladie d’Alzheimer: Quatre médicaments bientôt déremboursés

ASSURANCE MALADIE Ces traitements, concernant des symptômes de la maladie d’Alzheimer seraient d’un « intérêt médical insuffisant »…

R. G.-V.
— 
Les associations craignaient notamment un moins bon suivi médical des patients avec ces déremboursements.
Les associations craignaient notamment un moins bon suivi médical des patients avec ces déremboursements. — Charles Dharapak/AP/SIPA

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a signé un arrêté actant le déremboursement de quatre médicaments traitants les symptômes de la maladie d’Alzheimer. C’est ce qu’annonce ce lundi Le Monde, confirmant une information publiée par Libération, vendredi 25 mai.

Donépézil, rivastigmine, galantamine et mémantine sont en fait sur la sellette depuis un an et demi. En octobre 2016, un rapport de la Haute Autorité de santé préconisait cette décision, estimant que ces médicaments présentaient un « intérêt médical insuffisant pour justifier leur prise en charge ». Fin 2015, le remboursement de ces traitements représentait un coût de 90 millions d’euros par an pour l’Assurance maladie.

Un nouveau protocole de soins

Le Monde rappelle toutefois que la ministre de la Santé de l’époque, Marisol Touraine, avait mis une condition à cette décision : que soit mis en place un « protocole de soins élaboré par les scientifiques en lien avec les associations de patients ». C’est chose faite depuis vendredi.

Cette décision ne faisait, en effet, pas l’unanimité du côté des associations de patients, qui reconnaissent néanmoins les « effets modestes » de ces médicaments. France Alzheimer estimait, par exemple, que ces traitements permettaient d’assurer un suivi médical régulier des patients.