VIDEO. Allergies respiratoires, réactions cutanées... Le «slime» fait maison est un jeu dangereux pour les enfants

RISQUE Disponible dans le commerce ou fabriquée maison, la pâte à malaxer slime fait fureur auprès des enfants, mais elle peut occasionner de sévères réactions allergiques si elle est composée de produits toxiques détournés de leur usage, alertent des médecins…

Anissa Boumediene

— 

Loisir créatif prisé des enfants, le Slime peut pourtant occasionner troubles respiratoires et réactions cutanées sévères en raison des produits parfois toxiques qu'il contient.
Loisir créatif prisé des enfants, le Slime peut pourtant occasionner troubles respiratoires et réactions cutanées sévères en raison des produits parfois toxiques qu'il contient. — ISABELLES/SIPA
  • Gluante, colorée et drôle, la pâte à malaxer slime est très prisée des enfants.
  • Sur internet, les tutoriels de recettes maison se multiplient et de nombreux enfants fabriquent eux-mêmes leur propre pâte avec des produits de type lessive ou colle liquide.
  • Mais détournés de leur usage, ces produits peuvent occasionner de sévères réactions allergiques, c’est pourquoi l’Anses et la DGCCRF appellent à la vigilance des parents et rappellent que les kits du commerce peuvent aussi comporter des risques.

C’est drôle, ça fait des bruits bizarres et c’est coloré. Le slime, c’est le nouveau jouet dont raffolent les enfants : une sorte de pâte à malaxer gluante et élastique. Mais il n’est pas inoffensif. L’Anses et la DGCCRF alertent les consommateurs sur les risques liés à la manipulation du slime. Disponible dans le commerce sous forme de pâte prête à l’emploi ou en kit, le slime peut aussi être fabriqué à la maison. De nombreux tutoriels sur internet proposent des recettes pour fabriquer sa propre pâte gluante à la maison et avec les produits disponibles dans les placards, comme de la lessive ou de la colle liquide. Des recettes pourtant pas sans danger, puisque l'Agence nationale sécurité sanitaire alimentaire nationale (Anses) et les centres antipoison rapportent plusieurs cas d’atteintes cutanées liés à des pâtes Slime « maison » et attirent l’attention sur les risques liés au contact avec des produits toxiques détournés de leur usage.

Attention aux recettes maison

Un peu de lessive, une coulée de colle liquide et de mousse à raser, quelques gouttes de colorant et une pincée de paillettes pour le fun : en regardant les nombreux tutoriels pour réaliser sa pâte slime maison, l’affaire ressemble à un jeu d’enfant assez sûr. La plupart des produits employés se trouvent d’ailleurs dans les placards de cuisine ou de salle de bains. De quoi convaincre les parents qu’il ne s’agit là que d’un loisir créatif sans danger et de laisser leurs enfants se lancer dans un petit atelier de chimiste junior.

Pourtant, ces produits du quotidien, ici détournés de leur usage, peuvent représenter un danger pour la santé de ceux qui manipulent, qu’ils soient petits ou grands. C’est pourquoi l’Anses met en garde contre « la manipulation de lessives, de produits détergents ou de colles en grande quantité, de manière répétée et prolongée ».

Parmi les ingrédients préconisés dans nombre de tutoriels, figure la colle liquide, celle-là même qui rappelle l’odeur de l’enfance aux adultes d’aujourd’hui. Mais il ne faut pas se fier à son doux parfum. Si elle est (par définition) faite pour coller, certains solvants que l’on retrouve dans les colles liquides « sont toxiques pour le système nerveux central », rappelle aussi l’Anses. Par ailleurs, « la colle ne doit pas être manipulée avec les mains ni inhalée trop longtemps, parce qu’elle libère des formaldéhydes qui, ingurgités, peuvent déclencher d’importants maux de tête, et plus encore », avertit le Dr Albanne Branellec, allergologue.

Des risques importants d’allergies respiratoires et cutanées

Le slime de fabrication maison peut ainsi « occasionner des troubles respiratoires », complète le Dr Branellec. « Nombre de solvants contenus dans la colle sont responsables d’irritation des voies respiratoires, renchérit le Dr Patrick Rufin, allergologue. Lorsqu’ils sont inhalés, la plupart des produits chimiques sont agressifs et irritants pour les voies respiratoires supérieures (nez, bouche, gorge) et inférieures (trachée, bronches, alvéoles pulmonaires), détaille le Dr Rufin. Si l’on respire ces produits de manière très occasionnelle, le risque est assez limité, poursuit-il. En revanche, une inhalation prolongée et renouvelée de ces polluants chimiques peut causer des lésions inflammatoires et, à terme, entraîner un phénomène asthmatique ». Un risque d’autant plus important « s’il s’agit d’enfants, insiste l’allergologue, et que les produits sont manipulés dans une pièce fermée : la concentration dans l’air en émanations de produits toxiques peut avoir des effets délétères ».

Mais cette pâte à malaxer peut aussi abîmer la peau fragile des enfants. « Qu’il s’agisse de lessive ou de mousse à raser, on parle ici de produits qui n’ont pas vocation à être en contact prolongé avec la peau, sous peine d’entraîner des réactions cutanées sévères comme des dermatites de contact, prévient le Dr Branellec, parce que ces substances contiennent des conservateurs allergisants ou irritants. Et c’est encore plus vrai concernant la peau fine et fragile des plus jeunes », expose le Dr Branellec, qui a tenu les mêmes explications à sa fille, « qui a regardé des tutoriels sur internet et me réclame depuis trois jours de faire du slime à la maison ». Ainsi, plusieurs cas d’atteintes de la peau et des ongles (brûlures, rougeurs, eczéma, démangeaisons), observés par les centres antipoison, le réseau de vigilance en dermato-allergologie Revidal-Gerda et le réseau AllergOS, ont été signalés à l’Anses. Un risque avéré déjà pointé par les médias américains, qui relayaient il y a quelques mois le cas d’une petite fille brûlée au troisième degré sur les mains après avoir fabriqué son slime.

Vigilance aussi avec les kits du commerce

Mais les kits du commerce ne sont pas épargnés par le risque toxique, même s’il est a priori moindre que pour les pâtes de fabrication maison. La DGCCRF a réalisé une enquête sur les kits de slime vendus en coffrets et sur 15 prélèvements analysés, 2 kits contenaient une teneur en bore supérieure à la limite autorisée et ont d’ores et déjà été retirés du marché et rappelés. Or le bore et ses dérivés sont « des composés toxiques pour la fertilité et le développement embryofœtal, alerte l’Anses. Ils ne doivent pas être manipulés par des enfants de manière répétée ».

Face à l’engouement grandissant des enfants pour le slime, la DGCCRF va poursuivre les contrôles qu’elle mène sur cette gamme de produits.