Levothyrox: «De retour à l’ancienne formule depuis deux mois, je revis», raconte une lectrice

VOUS TEMOIGNEZ Alors que l’Association française des malades de la thyroïde organise ce mercredi un rassemblement à Paris, « 20 Minutes » a interrogé ses lecteurs pour savoir où ils en étaient avec ce médicament…

Delphine Bancaud

— 

A lille, le 29 octobre 2017 - Illustration d'une boite de medicaments Levothyrox.
A lille, le 29 octobre 2017 - Illustration d'une boite de medicaments Levothyrox. — Gilles Durand / 20 Minutes
  • Si certains de nos lecteurs disent bien supporter la nouvelle formule du Levothyrox, d’autres se plaignent d’effets secondaires importants.
  • Certains se procurent l’ancienne formule, quitte à s’approvisionner à l’étranger et d’autres optent pour des médicaments concurrents.
  • En colère, certains malades ont engagé un combat judiciaire contre le laboratoire Merck.

Presque un an après les premiers signalements de patients déclarant mal supporter la nouvelle formule du Levothyrox, l’Association française des malades de la thyroïde (AFMT) organise ce mercredi un rassemblement à Paris. Elle évoquera l’évolution de sa plainte pénale, ainsi que les résultats des analyses par des laboratoires privés de la composition des cachets de la nouvelle formule. A cette occasion, 20 Minutes donne la parole à ses lecteurs pour savoir où ils en sont avec ce médicament.

Certains de ceux qui ont répondu à notre appel à témoins, expliquent bien supporter la nouvelle formule, à l’instar de Rebecca : « Je n’ai vu aucun changement malgré le changement de formule et les prises de sang l’ont confirmé. Donc, je prends toujours du Levothyrox nouvelle formule et au même dosage, tout se passe bien », se félicite-t-elle. Tout comme Pierrot : « Je prends la nouvelle formule du Levothyrox depuis sa mise en circulation et je dois dire que je n’ai aucun problème. »

« Beaucoup moins d’effets secondaires avec la nouvelle formule »

Une autre lectrice affirme même que la nouvelle formule lui réussit mieux que l’ancienne : « J’avais de nombreux symptômes avec l’ancienne formule et depuis avec la nouvelle presque entièrement stabilisée avec beaucoup moins d’effets secondaires », assure-t-elle.

Et pour certains internautes, si la prise du nouveau Levothyrox a été difficile au début, les choses sont ensuite rentrées dans l’ordre, comme l’explique par exemple Kylie : « Je prends la nouvelle formule depuis juillet dernier. Des effets secondaires les deux premiers mois (fatigue intense, perte de cheveux), puis depuis tout est rentré dans la normale et je n’ai plus aucun effet secondaire. Mon corps semble s’être adapté à la nouvelle formule de Levothyrox ».

« J’ai constitué un stock pour 1 an »

A l’opposé, plusieurs internautes détaillent les symptômes qu’ils ont ressentis après la prise de la nouvelle formule. « Insomnies, douleurs musculaires, vertiges et maux de tête… », énonce ainsi Harivel, « névralgies, douleurs articulaires, perte de cheveux, problèmes intestinaux, insomnie, vertiges… », décrit quant à elle, Lulu.

Des désagréments qui ont conduit certains patients, à se procurer l’ancienne formule du Levothyrox, comme Mumu : « Je suis toujours avec l’ancienne formule grâce à ma famille qui l’achète en Belgique et actuellement j’arrive même à en avoir chez mon pharmacien », explique-t-elle.

Même si elle n’est pas remboursée par la Sécurité sociale, Danielle n’hésite pas non plus à acheter ce médicament à l’étranger. « Étant frontalière avec le Luxembourg je m’approvisionne au Luxembourg. Depuis tout est rentré dans l’ordre », se réjouit-elle. « En septembre, je suis partie acheter l’ancienne formule en Espagne et miracle : en une semaine tous mes symptômes avaient disparu. Depuis j’achète mon Levothyrox à San Sebastien », raconte-t-elle. Idem pour Fabienne : « J’ai constitué un stock pour un an car impossible de revivre un tel cauchemar », confie-t-elle. « De retour à l’ancienne formule depuis 2 mois, je revis », se réjouit aussi Virginie.

« Je me suis associée à la plainte de l’AFMT »

Selon le ministère de la Santé, le changement de formule du Levothyrox et ses effets secondaires ont aussi poussé un demi-million de malades de la thyroïde à abandonner ce médicament, pour se tourner vers des alternatives. Car le Levothyrox a aujourd’hui trois concurrents : le Thyroxin Henning (Sanofi), le L-Thyroxine (Serb), et le Thyrofix (Unipharma). Et bientôt un quatrième, Tcaps (Laboratoires Genevrier). Kloelea qui ressentait des effets secondaires avec la nouvelle formule, s’en est plainte à son médecin : « Il m’a prescrit L-Thyroxine sur le champ. Depuis je revis. Les symptômes se sont envolés », annonce-t-elle. Sisi est moins enthousiaste : « Je suis maintenant sous L-Thyroxine. Je vais mieux, mais je n’ai pas complètement récupéré ».

La colère pas encore apaisée pour certains malades

Certains malades ont aussi décidé de manifester leur colère contre le laboratoire Merck, à l’instar de Perle : « J’ai adhéré à l’AFMT pour porter plainte, j’ai donc constitué un dossier, ce qui a été un vrai parcours du combattant », commente-t-elle. Jane a effectué la même démarche : « Je me suis associée à la plainte de l’AFMT ainsi qu’au collectif  Victimes du nouveau Levothyrox. Car depuis l’an dernier, ma vie est faite d’examens, d’analyses de consultations du généraliste aux spécialistes de toutes sortes », explique-t-elle.

Et des patients témoignent aussi de leur amertume vis-à-vis du corps médical, à l’instar de : « J’ai l’impression que les médecins feront toujours l’autruche. Si on est fatigué, on mettra cela sur autre chose, mais pas sur le LevotHyrox. La perte de cheveux aussi, on l’attribuera à autre chose ». Une colère que le temps n’a pas encore apaisé…