Bixente Lizarazu: La bigorexie, cette addiction au sport dont souffre l'ancien footballeur

ADDICTION L’ancien latéral des Bleus a récemment révélé être atteint de bigorexie, une addiction au sport reconnue comme maladie à part entière…

20 Minutes avec agence

— 

L'ex-footballeur Bixente Lizarazu, à Bordeaux, le 5 février 2009.
L'ex-footballeur Bixente Lizarazu, à Bordeaux, le 5 février 2009. — R.Duvignau/REUTERS

Douze ans après s’être retiré des terrains, le footballeur Bixente Lizarazu revient sur son parcours dans un livre autobiographique intitulé Mes Prolongations. Invité par RTL cjeudi, l’ancien latéral des Bleus a confié être atteint de bigorexie, une dépendance au sport.

« C’est ma passion [le sport]. J’ai trouvé mon équilibre comme ça […], ça a été ma boussole toute ma vie. C’est vrai que je suis un peu excessif, a-t-il expliqué au micro de Marc-Olivier Fogiel. Il y a cette bigorexie, je le sais. Mais je préfère avoir cette maladie, entre guillemets, que d’autres addictions. Simplement, il faut que je sache la gérer ».

Une maladie reconnue par l’OMS

La bigorexie, contraction de l’anglais big (« grand ») et du grec orexis (« désirs »), est une maladie reconnue par l’Organisation mondiale de la santé ( OMS). Elle désigne la dépendance excessive d’un être humain à l’activité sportive, qui peut mener à l’épuisement. Elle toucherait environ 15 % des personnes qui pratiquent un sport au quotidien, sportifs amateurs comme professionnels.

La révélation de cette bigorexie a suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux. « Liza » a tenu à rassurer ses fans via un message publié sur Twitter. « Calmes toi (sic) réseaux sociaux sur bigorexie, ma 'maladie'. J’ai découvert que l’addiction au sport portait ce nom, que ça pouvait être considéré comme une maladie. Second degrés (sic). Ça va super bien pour moi ».

>> A lire aussi : Le sport diminuerait les risques de dépression

>> A lire aussi : Joey Barton va devenir le coach d'une équipe de D3 anglaise (vivement la saison prochaine!)