Montpellier: L'Intelligence artificielle en soutien de la lutte contre le cancer

CANCER L’ICM, institut contre le cancer basé à Montpellier, l'un des établissements référence en France, se lance dans l’intelligence artificielle...

Jerome Diesnis

— 

Le directeur scientifique David Azria présente le projet de l’Intelligence Artificielle.
Le directeur scientifique David Azria présente le projet de l’Intelligence Artificielle. — Jérôme Diesnis / Agence Maxele Presse
  • Le 15 février 2019, l’institut contre le cancer de Montpellier va se doter d’une nouvelle technologie de radiothérapie guidée par l'IRM.
  • L’ICM cherche à créer un modèle artificiel par la modélisation mathématique et les images répétées. C'est le projet de développement de l'intelligence artificielle.

Le rapport Villani pousse pour le développement de l’intelligence artificielle dans de nombreux secteurs. A Montpellier, l’ICM lui a déjà trouvé une grande utilité. Le 15 février 2019, l’institut contre le cancer va se doter d’une nouvelle technologie de radiothérapie guidée par l’IRM.

Cette machine est spécialisée dans le traitement des tumeurs qui se trouvent dans les zones de respiration des patients : le foie et le pancréas notamment.

« L’IRM va permettre de mieux contourer ces tumeurs et d’être plus précis qu’avec le scanner, détaille Marc Ychou, directeur général de l’ICM. Mais elle ne peut pas suivre automatiquement ces tumeurs. Il faut qu’un spécialiste arrête en permanence la machine. Nous souhaitons automatiser ce tracking de la tumeur, grâce à l’Intelligence artificielle. »

« Des résultats spectaculaires aux Etats-Unis »

Le but : améliorer les performances du traitement en l’automatisant. Avec plus de rayons sur la tumeur et moins de traitement au tissus sain. « On augmentera l’efficacité du traitement, on guéri plus de patient, avec moins de séquelles », évoque David Azria, directeur scientifique de l’IRM.

« Aux Etats-Unis, les résultats sur le cancer du pancréas sont spectaculaires avec des survies à deux ou trois ans inconnues jusqu’alors », détaille le chercheur.

Plusieurs recrutements associés au projet

Pour développer l’intelligence artificielle, l’ICM cherche à créer « un modèle artificiel par la modélisation mathématique et les images répétées. Cette auto-segmentation des rumeurs doit amener une précision parfois plus importante et en direct pendant que le patient est allongé. »

L’ICM a lancé mercredi un appel à ses partenaires afin de lever 500.000 euros pour recruter les mathématiciens et les cinq spécialistes nécessaires à mener à bien ce projet.