Deux femmes durant leur séance de chimiothérapie à l’Hôpital de jour du service d'hematologie de la Pitie Salpetriere. (Illustration)
Deux femmes durant leur séance de chimiothérapie à l’Hôpital de jour du service d'hematologie de la Pitie Salpetriere. (Illustration) — LYDIE/SIPA

PROGRÈS

Cancer du poumon: Un nouveau traitement prometteur associe immunothérapie et chimiothérapie

Un médicament permet à 70 % des personnes atteintes du cancer du poumon avec métastases de contrôler leur maladie…

C’est une remarquable avancée. Un traitement contre le cancer du poumon avec métastases, associant immunothérapie et chimiothérapie, réduirait de moitié le risque de décès chez les patients.

La technique a fait l’objet d’une étude, présentée ce lundi au Congrès annuel de cancérologie organisé par l’Association américaine pour la recherche sur le cancer (AACR) à Chicago (États-Unis), rapporte France Info.

Des résultats probants

Depuis 2017, le Keytruda, médicament d’immunothérapie est prescrit à certains malades dès le diagnostic. Les chercheurs ont décidé de l’associer à de la chimiothérapie classique. Résultat : 70 % des patients seraient capables de contrôler leur maladie un an après avoir reçu ce nouveau traitement.

« C’est un vrai progrès pour les malades atteints de cancer du poumon à un stade avancé », explique Christos Chouaid, pneumologue en oncologie thoracique à l’hôpital Intercommunal de Créteil (Val-de-Marne). « Les premiers résultats sont vraiment très porteurs d’espoir ».

Mise sur le marché

« Avant la fin de l’année, on aura une autorisation européenne de mise sur le marché. Après, il y a une seconde étape qui est la fixation du prix », poursuit le professeur. « Je pense que d’ici un an, cela deviendra assez rapidement un standard pour la prise en charge des patients », ajoute Christos Chouaid.

Après autorisation, ce nouveau traitement pourrait être administré aux trois-quarts des personnes souffrant d’un cancer des poumons avec métastases. Une maladie qui concerne 27.000 nouvelles personnes chaque année dans notre pays.

>> A lire aussi : Cancer: Des gènes de la couleur des cheveux pourraient aider la recherche

>> A lire aussi : VIDEO. L'immunothérapie: Une vraie révolution dans la lutte contre le cancer?