Dépression: Les caisses d'assurance maladie de quatre départements testent le remboursement des séances chez le psychologue

SECURITE SOCIALE Le remboursement des séances chez le psychologue pour les cas de dépression légère à modérée est actuellement expérimenté dans quatre départements…

20 minutes avec Agence

— 

Les assurés pourront se faire rembourser les séances chez un psychologue pour les dépressions légères à modérées.
Les assurés pourront se faire rembourser les séances chez un psychologue pour les dépressions légères à modérées. — DUCLOS/SIPA

Les Caisses primaires d'assurance maladie (CPAM) de quatre départements ont décidé de tester le remboursement des séances chez un psychologue libéral, prescrites par un médecin. Les patients assurés de Haute-Garonne, du Morbihan, des Bouches-du-Rhône et des Landes pourront bénéficier de cette mesure.

Les autorités se laissent trois ans pour juger de la pertinence d’une telle mesure. L’objectif est de réaliser des économies en réduisant les dépenses de Sécurité sociale liées aux maladies psychiques.

Arrêts de travail et consommation de médicaments

Ces économies passeraient par la baisse du nombre de jours d’arrêt de travail, mais aussi par la baisse de la consommation d’antidépresseurs, d’anxiolytiques et de somnifères. Ces médicaments ont des effets secondaires indésirables et entraînent des dépendances, pointe Pourquoi Docteur.

La mesure va dans le sens des recommandations de la Haute Autorité de Santé, parues en 2017, qui préconisent la psychothérapie pour diminuer la consommation de psychotropes.

Dans le reste du pays, les séances de psychothérapie ne sont pas remboursées par la sécurité sociale. Seules les consultations auprès d’un médecin psychiatre ou dans un centre médico-psychologique (CMP) sont prises en charge.

Vingt séances maximum

Avec cette expérimentation, le patient orienté vers un psychologue aura droit à dix séances de psychothérapie de soutien de trente minutes. Une nouvelle prescription de dix séances pourra être décidée si besoin. Au total, vingt séances maximum seront donc prises en charge par la CPAM sans condition de revenus.

« Sur les 404 psychologues et psychothérapeutes recensés par l’ARS en Haute-Garonne, 124 souhaitaient intégrer l’expérimentation de remboursement par la Sécurité sociale », affirme La Dépêche. Une adhésion plutôt faible, de nombreux professionnels considérant les tarifs imposés par l’Assurance maladie trop bas : 22 euros pour les dix premières séances, 32 euros pour les dix suivantes. Chez un praticien libéral, une séance coûte en moyenne 50 euros.

>> A lire aussi : Val-d'Oise: Ils sont soupçonnés d'avoir volé 3 millions d'euros à la Sécurité sociale

>> A lire aussi : CPAM: De faux mails circulent pour récupérer vos coordonnées bancaires

>> A lire aussi : VIDÉO. Occitanie: Plein le dos de la lombalgie, chaque année c'est 88 millions d'euros d'arrêts de travail