«Je ne bois pas d'alcool... et je galère» Racontez-nous

VOUS TEMOIGNEZ Alors que nombre de médecins interpellent les pouvoirs et le public sur les dangers de l'alcool (et du sucre), en France, il n'est pas toujours bien vu de refuser un verre l'alcool...

Oihana Gabriel

— 

Illustration de verres d'alcool.
Illustration de verres d'alcool. — Pixabay

« Tu ne bois pas ? Tu es malade/ancien alcoolique/enceinte ? » Voilà le genre de réflexions courantes auxquelles sont soumis nombre de Français qui ont dit non de façon temporaire ou illimitée à l'alcool. 

Des médecins et spécialistes de la prévention ont lancé une pétition pour dénoncer les dangers de l’alcool… mais surtout proposer une dizaine de mesures pour faire comprendre les risques de ces boissons considérées comme festives et rarement comme des drogues. Notamment imposer un prix plancher par unité d’alcool, afin de décourager une consommation excessive. Mais aussi que la ministre lance un Plan national de réduction des dommages de l’alcool.

Le Perrier aussi cher que le demi…

Au-delà du plaisir, de l’habitude, parfois de l’addiction, certaines personnes ont du mal à refuser un verre d’alcool pour cause de pression sociale. Vous n’aimez pas l’alcool et vous galérez pour trouver une boisson soft dans des bars qui ne soit pas hors de prix ou trop sucrée ? Vous en avez marre des regards désolés de vos proches quand vous refusez un verre ? Des remarques déplacées et encouragements à « vous lâcher » quand vous demandez un Perrier citron en soirée ? Nombre de médecins insistent sur les dangers de l’alcool… Et pourtant, en France, rester sobre relève parfois d'un parcours du combattant.

Racontez-nous votre quotidien de personne qui ne boit pas… et qui galère. Vous pouvez témoigner dans les commentaires ou envoyer un mail à contribution@20minutes.fr. Vos témoignages serviront à la rédaction d’un futur article.

>> A lire aussi : Pourquoi la France peine à faire de la prévention sur l'alcool?​