Grippe: Bientôt un vaccin «universel», efficace contre toutes les souches du virus ?

VIRUS L’industrie biopharmaceutique recherche un vaccin efficace dans la durée contre la grippe. Mais le chemin est encore long…

20 minutes avec Agences

— 

L'industrie biopharmaceutique tente de créer un vaccin universel contre les différentes souches de grippe qui mutent chaque année.
L'industrie biopharmaceutique tente de créer un vaccin universel contre les différentes souches de grippe qui mutent chaque année. — Jason Hoekema/AP/SIPA

La grippe revient, plus ou moins forte, chaque année. Un vaccin efficace dans la durée et contre un maximum de souches fait toujours défaut, ce qui laisse planer le risque d’une nouvelle pandémie face à ce virus qui mute constamment. Pourtant, l’industrie biopharmaceutique tente de trouver une solution.

L’une des plus grandes usines du monde de Sanofi Pasteur, située à Swiftwater, en Pennsylvanie (Etats-Unis), produit essentiellement des vaccins saisonniers contre la grippe.

Des souches virales dans des œufs de poule

Sur ce site de 2.500 salariés, la société cultive des souches virales dans des œufs de poule. Des centaines de milliers d’œufs embryonnés venant de fermes spécialisées de la région sont livrés quotidiennement sur place. Avec une aiguille, un bras robotisé inocule dans chacun d’entre eux une souche atténuée du virus.

« L’œuf est le petit bioréacteur dans lequel on peut développer le virus de la grippe », explique Franck Chassant, le directeur de l’usine. Au total, le processus peut durer jusqu’à 6 mois avant que le traitement ne soit exploitable.

Un procédé imparfait

Cette méthode d’incubation dans des œufs de poule a néanmoins tendance à faire apparaître de légères différences entre les souches de départ et les antigènes obtenus au final, atténuant l’efficacité des vaccins. « Ce processus épidémiologique tend à entraîner une faible efficacité vaccinale, notamment quand les souches retenues pour les vaccins ne correspondent pas aux nouvelles souches en circulation », confie Tamar Ben-Yedidia, directrice scientifique de BiondVax, biotech israélienne en pointe sur la grippe.

Pour faire face à la mutation du virus, les futurs vaccins devront cibler des propriétés centrales du virus, qui ne mutent pas chaque année. « C’est comme dans une voiture avec énormément d’options, mais dont le moteur, bien protégé, reste le même », compare Laurent Humeau, directeur de la recherche-développement chez Inovio, une biotech californienne.

Vers un vaccin universel ?

Cette entreprise a d’ailleurs récemment réussi à immuniser plusieurs espèces d’animaux mammifères contre une large sélection de souches grippales des cent dernières années, en leur injectant un fragment d' ADN commun à toutes ces souches.

David Loew, le patron de Sanofi Pasteur, affirme cependant ne pas croire à la perspective d’un vaccin « universel » contre la grippe. Mais le numéro un mondial des vaccins antigrippaux ne pouvait pas risquer de rater le coche et a ainsi créé l’an dernier sa propre biotech interne, FluNXT. « L’un des plus grands projets, sinon le plus grand que nous ayons », assure John Shiver, patron de la recherche-développement chez Sanofi Pasteur.

>> A lire aussi : VIDEO. Maladies de l’hiver: Comment différencier grippe, rhume et bronchite?

>> A lire aussi : VIDEO. Auvergne Rhône-Alpes, deuxième région la plus touchée par la grippe

>> A lire aussi : Grippe saisonnière: Cela vaut-il la peine de se faire vacciner entre 20 et 60 ans quand on est en bonne santé?