Cancer: L’amaigrissement involontaire confirmé comme un symptôme de plusieurs types de tumeurs

ÉTUDE Lorsqu’il n’est pas le résultat d’un régime, l’amaigrissement pourrait constituer un signe du développement de tumeurs…

20 Minutes avec agence

— 

Perte de poids (illustration).
Perte de poids (illustration). — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Des chercheurs britanniques ont mis en évidence une relation entre perte de poids non planifiée et plusieurs types de cancers.

Pour ce faire, ils ont compilé les conclusions de 25 études rassemblant des données sur 11,5 millions de patients.

Un risque plus élevé chez les hommes

Les résultats de l’étude, publiée le 9 avril dans le British Journal of General Practice, indiquent que l’amaigrissement non voulu est lié à dix types de cancer. Parmi eux figurent les  cancers pulmonaires, rénaux, pancréatiques et colorectaux. Le risque moyen de survenue est estimé à 6,7 % chez les femmes et à 14,2 % chez les hommes.

Cette étude confirme une certitude que les médecins et scientifiques avaient depuis longtemps. « Nous devons maintenant poursuivre notre recherche pour évaluer la combinaison la plus appropriée d’examens », explique le Pr Brian Nicholson, auteur principal de l’étude, « et livrer des recommandations concernant le niveau de perte de poids à partir duquel les patients devraient s’inquiéter ».

>> A lire aussi : VIDEO. Enquête de «60 Millions de consommateurs»: Du coup, on fait comment pour manger?

>> A lire aussi : Manger plus lentement permettrait de perdre du poids, selon une étude