Australie: Un jeune homme devient paralysé après avoir avalé une limace lors d’un pari

MALADIE L'invertébré englouti était porteur d'un parasite qui a causé chez cet Australien aujourd'hui âgé de 28 ans une méningite aussi grave que rare...

20 Minutes avec agence

— 

Un jeune Australien est devenu paralysé après avoir gobé une limace.
Un jeune Australien est devenu paralysé après avoir gobé une limace. — Pixabay/ariesa66

Dans le cadre d’un pari lancé lors d’une fête entre amis, un Australien de 19 ans a avalé une limace en 2010. Depuis, Sam Ballard est atteint d’une maladie cérébrale qui l’a paralysé des pieds au cou, rapporte News.com.au.

Le jeune homme originaire du nord de Sydney (Australie) est resté 420 jours dans le coma et depuis sa sortie de l’hôpital en 2013, il nécessite une attention médicale 24 heures sur 24. Aujourd’hui âgé de 28 ans, l’ancien joueur de rugby est dans un fauteuil roulant et doit être nourri par une sonde.

Développement d’une méningite

La limace que Sam Ballard a engloutie était porteuse du parasite Angiostrongylus cantonensis. Le ver infecte normalement les rats mais peut se retrouver chez des invertébrés ayant consommé des déjections de rongeurs contaminés.

>> A lire aussi : VIDEO. Etats-Unis: Infecté par un ver parasite d'1,70 mètre après avoir mangé des sushis quotidiennement

En cas d’infection chez l’homme, par exemple après l’ingestion d’escargots, de grenouilles, de crabes ou de crevettes pas assez cuits, la pathologie est très souvent bénigne et les symptômes invisibles. Mais la contamination peut aussi aboutir au développement d’une méningite aussi rare que grave qui atteint le système nerveux et peut causer la paralysie ou même le décès du patient.

La famille endettée par le coût des soins

C’est ce qui est arrivé à Sam Ballard, dont l’histoire revient dans l’actualité à la suite d’une décision du gouvernement australien contestée par la famille du jeune homme.

>> A lire aussi : Ils retirent 150 vers des intestins d’une jeune femme de 22 ans

Cette dernière a en effet appris en septembre dernier que l’indemnité versée par l’Etat en 2016 était désormais divisée par trois. Le service d’assurance santé australien est actuellement en discussion avec les Ballard, sérieusement endettés par le coût des soins nécessaires à leur fils.