Don de rein entre conjoints: Les femmes donnent cinq à six fois plus que les maris

GREFFE Même en matière de greffes entre époux, il existe une inégalité entre les sexes...

20 Minutes avec agence

— 

Une équipe médicale en train de réaliser une greffe de rein à l'Hôpital Cochin à Paris.
Une équipe médicale en train de réaliser une greffe de rein à l'Hôpital Cochin à Paris. — F.DURAND/SIPA

Le 8 mars est la Journée internationale des droits des femmes mais aussi la Journée mondiale du rein. L’occasion de noter qu’en matière de greffes entre conjoints, les femmes sont infiniment plus généreuses que les hommes, rapporte Ouest France.

>> A lire aussi : Cancer du rein: Une combinaison de deux médicaments très prometteuse pour lutter contre la maladie

À l’occasion de cette double journée mondiale, les organisations internationales pour la santé rénale ont relayé des données publiées en 2016 dans la revue Visceral Medicine. Des chiffres qui rappellent qu’en ce domaine aussi, il existe une inégalité entre les sexes.

« 36 % des épouses mais seulement 6,5 % des maris »

S’agissant du don de rein entre conjoints, les épouses donnent cet organe cinq à six fois plus souvent que les maris. « 36 % des épouses mais seulement 6,5 % des maris compatibles donnent leur rein », selon Eurotransplant, une organisation qui promeut et coordonne les transplantations d’organes en Europe.

>> A lire aussi : Pays-Bas: Les citoyens vont être automatiquement donneurs d'organes, sauf refus explicite

La même étude fait aussi apparaître que si près de deux tiers des receveurs d’un rein transplanté dans le monde sont des hommes, deux tiers des donneurs sont des femmes. « Des éléments laissent penser que les femmes sont motivées par des raisons telles que l’altruisme et le désir d’aider un membre de leur famille à survivre », explique Adeera Levin, ancienne présidente de la Société internationale de néphrologie.