Prothèses auditives: Les personnes âgées dépourvues d'appareils risquent davantage la démence

ETUDE Une étude montre que les seniors atteints de déficience auditive mais privés d’audioprothèses risquent davantage de sombrer dans la démence, la dépression ou la dépendance…

20 Minutes avec agences

— 

Illustration d'une prothèse auditive.
Illustration d'une prothèse auditive. — GILE/SIPA

Les personnes âgées atteintes de déficience auditive mais n’étant pas équipées d’audioprothèses présenteraient un risque accru de dépendance, de démence et de dépression.

>> A lire aussi : Prothèses auditives: L’Autorité de la concurrence veut réduire leur coût

L’étude, récemment publiée dans la revue scientifique Journals of Gerontology, relance le débat autour du remboursement intégral des prothèses. C’est en effet souvent leur coût qui empêche les patients d’y avoir recours. D’après le syndicat des audioprothésistes Unsaf, le prix moyen de l’équipement est de 1.535 euros, dont 958 à la charge du patient.

Un « déclin accéléré »

Les chercheurs d’un laboratoire de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), à Bordeaux, ont suivi pendant vingt-cinq ans, de 1989 à 2015, 3.577 habitants de Gironde et de Dordogne, âgés de 65 ans ou plus.

Parmi les déficients auditifs, des tests de capacités cognitives ont fait apparaître un « déclin accéléré » chez les sujets non-équipés d’une audioprothèse. Chez les personnes portant un appareil, les risques sont moindres, comme pour celles déclarant ne pas avoir de problème d’audition.

Deux millions de Français déjà équipés

Si environ deux millions de Français sont aujourd’hui appareillés, l’Unsaf estime qu’un million de personnes supplémentaires pourraient bénéficier d’un tel dispositif, dont deux tiers susceptibles de s’équiper si le coût était moins élevé.

>> A lire aussi : VIDEO. Risques auditifs: Comment encourager les jeunes à ne pas faire la sourde oreille?

« En gros le rapport entre le coût d’une audioprothèse et les économies sur les dépenses de santé est de un à dix. C’est rarissime qu’on trouve ce genre de chiffre. C’est le cas par exemple avec la vaccination​ », a assuré l’économiste Jean de Kervasdoué, qui a plaidé pour un meilleur remboursement lors d’une conférence de presse organisée à Paris par l’Unsaf.

Le remboursement intégral, une promesse d’Emmanuel Macron

Le syndicat a d’ailleurs proposé une réforme permettant aux corrections auditives d’être mieux prises en charge dès cette année et entièrement remboursées à partir de 2020. Cette mesure coûterait 340 millions d’euros par an à l’Assurance maladie.

>> A lire aussi : Démence: Les jeux vidéo réduiraient le risque chez les personnes âgées

Pendant la campagne présidentielle, Emmanuel Macron avait promis un « 100% de prise en charge » des lunettes, des prothèses dentaires et de l’audition en 2022, « sans augmenter le prix des mutuelles ».