Nice: Une appli inédite pour accompagner les femmes opérées d'un cancer

TECHNO Le centre Antoine-Lacassagne lance CAL & You qui permet aux patientes d’obtenir un suivi pré et postopératoire…

Fabien Binacchi

— 

Une radio effectuée dans le cadre d'un dépistage du cancer du sein
Une radio effectuée dans le cadre d'un dépistage du cancer du sein — GUSTAFSSON/LEHTIKUVA OY/SIPA
  • A Nice, le centre Antoine-Lacassagne est l’un des dix-huit centres de lutte contre le cancer français.
  • Il va proposer à ses patientes traitées pour des cancers féminins d’être suivies via une appli pour smartphone.

« Avez-vous prévu une personne pour vous raccompagner après l’opération ? » Parce que l’angoisse de la maladie peut faire parfois oublier l’essentiel, le centre Antoine-Lacassagne (CAL), à Nice, a décidé de lancer une appli à destination de ses patientes traitées pour des cancers.

C’est donc leur smartphone qui viendra les assister et leur rappeler chacune des règles à suivre. Et c’est une première dans ce domaine.

Check-list personnalisée et suivi

« L’idée est de dédramatiser en les accompagnant avant et après les procédures en ambulatoire, comme l’ablation d’une tumeur au sein ou l’ovariectomie », explique le Pr Emmanuel Barranger, chef du pôle de chirurgie oncologique mammaire et gynécologique.

>> A lire aussi : Une Niçoise invente un substitut à la perruque pour les femmes atteintes de cancer

Disponible sur Android et, dès la semaine prochaine, sur iOS, CAL & You, développée par la start-up marseillaise Exolis offre la possibilité à chaque utilisatrice de suivre une check-list personnalisée les jours précédents la chirurgie, puis d’obtenir un contrôle postopératoire.

Envoyer, au besoin, des photos de ses cicatrices

« Il y a des questionnaires automatiques. Et le système permet aussi à la demande de signaler un problème de fièvre et même d’envoyer une photo de la cicatrice pour obtenir un avis, note le responsable. Une référente sera chargée d’étudier chaque signalement au fur et à mesure. »

>> A lire aussi : A Nice, un institut pour diagnostiquer et opérer les cancers du sein en deux journées

L’appli, qui pourrait être proposée à 70 % des patientes (équipées de smartphones), permettrait surtout d’éviter les déplacements inutiles. Le centre Antoine-Lacassagne, un des dix-huit centres de lutte contre le cancer français, réalise chaque mois une cinquantaine d’opérations de cancers féminins en ambulatoire sur des habitantes des Alpes-Maritimes mais aussi du Var.