Landes: L'ouverture du premier «village Alzheimer» de France annoncée pour 2019

SANTE Un établissement spécialisé dans l'accueil de malades d'Alzheimer et expérimentant de nouvelles formes d'accompagnement devrait ouvrir à l'automne 2019 à Dax...

E.P. avec AFP

— 

Le village doit permettre d'expérimenter de nouvelles formes d'accompagnement et d'accueillir ponctuellement les proches des malades.
Le village doit permettre d'expérimenter de nouvelles formes d'accompagnement et d'accueillir ponctuellement les proches des malades. — WITT/SIPA

C’est une première en France. Un « village Alzheimer » va être construit à Dax, dans les Landes, et doit accueillir 120 résidents à l’automne 2019. Le début du chantier est attendu pour mars prochain, selon le conseil départemental des Landes, copilote du projet.

>> A lire aussi : Alzheimer: La perte en neurones serait très limitée dans la maladie

Des approches non médicamenteuses privilégiées

Ce « village laboratoire » dédié à l’accueil des patients souffrant de la maladie d’Alzheimer, et ponctuellement à l’hébergement de leurs proches, vise aussi à expérimenter de nouvelles formes d’accompagnement pour un prix de 60 euros par journée, a expliqué Francis Lacoste, directeur de la Solidarité au Département.

La structure développera ainsi des pratiques privilégiant des approches non médicamenteuses et des activités thérapeutiques visant à préserver au mieux les capacités cognitives des patients.

Sur les 120 places, dix seront réservées à des patients de moins de 60 ans et dix autres à l’accueil de jour. Les patients seront encadrés par une centaine de soignants et autant de bénévoles.

>> A lire aussi : Alzheimer: Nouveau revers dans le traitement de la maladie

Des maisons landaises et des jardinets

La structure, installée sur un espace clos de cinq hectares à la périphérie de Dax, aura tous les attributs d’un village conçu comme une bastide landaise. Il sera doté de 16 maisons s’inspirant de l’architecture traditionnelle et d’espaces extérieurs végétalisés et traités comme des espaces publics (places, jardins, etc.) ou privatifs (terrasse, jardinets, etc.) avec des voies de circulation adaptées à la déambulation des patients.

Le coût d’investissement a été revu à la hausse à environ 28 millions d’euros (contre 23 millions initialement prévus) et le budget de fonctionnement annuel à la baisse à près de 7 millions d’euros (contre 10 millions précédemment).

>> A lire aussi : Maladie d'Alzheimer: Un médicament contre le diabète réduirait les troubles de la mémoire

L’idée d’une alternative au traditionnel Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) dans les Landes avait été inspirée, en 2013, au défunt président socialiste du département Henri Emmanuelli par un article du Monde sur le premier « village Alzheimer » d'Europe, à Weesp, aux Pays-Bas.

C’est en juin 2014, que la décision avait été prise de faire une première étude de faisabilité, et trois mois plus tard une délégation du Département s’était rendue in situ pour observer le modèle néerlandais.