#BalanceTonHosto: Quand le personnel soignant dénonce les absurdités et le manque de moyens dans les hôpitaux

SOINS Les soignants expriment leur lassitude vis-à-vis du manque de moyens dont ils pâtissent quotidiennement...

20 Minutes avec agence

— 

Le #BalanceTonHosto dénonce le manque de moyens dans les hôpitaux (illustration).
Le #BalanceTonHosto dénonce le manque de moyens dans les hôpitaux (illustration). — G. Michel / Sipa

Après #BalanceTonPorc, #BalanceTonHosto. A l’image des femmes victimes de harcèlement ou d’agressions sexuelles, le personnel hospitalier tient à faire entendre son épuisement face au manque de moyens dont souffrent les établissements de santé en France.

« Balance les absurdités de ton hôpital »

François, animateur d’une chaîne de vulgarisation médicale sous le nom de Primum Non Nocere sur Youtube et médecin hospitalier, est à l’initiative du mouvement. « Bon, je tente le hashtag de l’humour. Balance les absurdités de ton hôpital. #BalanceTonHosto », a-t-il lancé sur son compte Twitter le 12 janvier.

>> A lire aussi : Hôpitaux publics: La Fédération hospitalière de France annonce un déficit historique et demande au gouvernement des «réformes vitales»

Depuis, de nombreux internautes se sont emparés de ce «mot dièse» pour décrire les situations qui les scandalisent. Des problèmes de configuration des établissements au manque de personnel en passant par les conditions de travail désagréables, de nombreux dysfonctionnements sont pointés du doigt. « Quand ton patient décède en soin palliatif et que tu dois l’amener à la morgue, tu es obligé de passer par la maternité. Logique », tel est le genre de situations dénoncées sur le réseau social.

Une portée politique ?

« Depuis dix ans, on demande des économies aux hôpitaux. Et quand on veut économiser, on commence par réduire les services techniques chargés de l’entretien des infrastructures. Pas étonnant que ce genre de cas survienne alors », a déclaré à Marianne Thierry Amouroux du Syndicat national des professionnels infirmiers (SNPI). Pour lui, ce hashtag « symbolise parfaitement le sentiment de désillusion que connaît chaque soignant. On ne s’engage pas pour servir une 'usine à soins', qui plus est défaillante ».

Si le créateur du hashtag veut privilégier l’humour, il ne peut empêcher la portée politique de certains propos. « #BalanceTonHosto quand tu dois faire 46 toilettes à 3 en Ehpad.. pour moi c’est de la maltraitance… que nos politiques ne vieillissent pas, ils tomberont de haut !! » peut-on lire sur Twitter. Reste à savoir l’ampleur que peut prendre ce mouvement.