Royaume-Uni: Il se retient d'éternuer et se blesse grièvement à la gorge

ATCHOUM Un Britannique s'est grièvement blessé à la gorge en se bouchant le nez et la bouche pour tenter d'étouffer un éternuement…

20 Minutes avec agences

— 

La chancelière allemande, Angela Merkel, étouffe un éternuement au Bundestag, à Berlin, le 24 mars 2011.
La chancelière allemande, Angela Merkel, étouffe un éternuement au Bundestag, à Berlin, le 24 mars 2011. — AFP PHOTO / ODD ANDERSEN

Eternuez ! En cette période propice aux rhumes, des scientifiques tiennent à rappeler que réprimer un éternuement peut causer, de manière extrêmement rares, d’importants dommages.

>> A lire aussi : VIDEO. Maladies de l’hiver: Comment différencier grippe, rhume et bronchite?

Dans une étude publiée ce mardi dans le British Medical Journal, des experts de l'hôpital universitaire de Leicester ( Royaume-Uni) mettent en garde : «Bloquer un éternuement en se bouchant le nez et en fermant la bouche est un geste dangereux qui doit être évité.»

Déchirure de la gorge

Ils rapportent ainsi le cas d'un homme de 34 ans récemment admis aux urgences de leur hôpital avec le cou gonflé et de vives douleurs. «Le patient a expliqué qu'il avait ressenti une sensation de craquement dans le cou après avoir tenté d’étouffer un éternuement.», expliquent les scientifiques.

L’homme parlait ou avalait avec difficulté et semblait beaucoup souffrir. En l’examinant, les médecins ont entendu craquements et crépitements entre son cou et sa cage thoracique – signe que des bulles d’air avaient pénétré dans le tissu profond et les muscles de la poitrine.

Perforation des tympans et rupture d'anévrisme

Un scanner est venu confirmer leur diagnostic : la pression de l'air créée lorsque l'homme a retenu son éternuement avait provoqué une déchirure à l'arrière de sa gorge. Le patient a dû être traité avec des antibiotiques par voie intraveineuse et nourri à l'aide d'une sonde pendant une semaine, jusqu’à ce que le gonflement et la douleur disparaissent.

>> A lire aussi : Hôpital: Des bénévoles prêtent leur bras pour réconforter les bébés malades

Si la rupture spontanée du fond de la gorge demeure un phénomène rare, les auteurs de l’étude mettent en garde : réprimer un éternuement en bloquant les narines et la bouche peut également provoquer une perforation des tympans, des problèmes pulmonaires mais aussi une rupture d'anévrisme dans le cerveau, potentiellement mortelle.