Montpellier: Un magasin spécialisé pour les femmes atteintes d’un cancer

CANCER Marie Bellot a vaincu deux cancers du sein. Dans son magasin à Montpellier, elle conseille, réconforte et aide ses clientes à se sentir femmes malgré la maladie et les traitements…

Jérôme Diesnis

— 

Marie Bellot, dans sa Boutik de Marie où elle écoute et propose des vêtements des soins et des prothèses à des femmes souffrant de cancer
Marie Bellot, dans sa Boutik de Marie où elle écoute et propose des vêtements des soins et des prothèses à des femmes souffrant de cancer — Jérôme Diesnis / Agence Maxele Presse

« Je suis enfin à ma place. » Marie Bellot a vaincu deux cancers du sein. Le premier à trente ans, le second dix ans plus tard. Cette Sétoise d’origine s’était promis de tout faire pour aider celles qui sont confrontées au crabe. Elle a tenu parole.

Dans La boutik de Marie, à Montpellier, elle aide les femmes à lutter contre la maladie. A sa façon, par ses conseils et l’aide morale. « Je me suis dit qu’il fallait faire un endroit qui rassemblerait tout ce dont on a besoin quand on tombe malade », détaille-t-elle.

« Rester jolie, se sentir femme dans ces moments difficiles »

On y trouve des prothèses capillaires ou mammaires, du maquillage, des cosmétiques haute tolérance pour lutter contre l’assèchement de la peau, mais aussi des accessoires de mode (foulards, bonnets…) « J’ai suivi des formations pour l’application des prothèses mammaires. Je suis très fière d’être reconnue par la sécurité sociale qui permet aux personnes qui viennent me voir de bénéficier des remboursements mais aussi d’avoir obtenu la charte des perruquiers. »

On y trouve aussi la lingerie adaptée après une mastectomie. « Il est tellement important de rester jolie pour garder le moral dans cette période compliquée ». Y compris en les aidant, si besoin, à se maquiller. « Je ne suis pas socio-esthéticienne qui est un vrai métier, je les aide seulement à se trouver plus belles. Même en étant malade, il y a plein d’alternatives et de petits trucs qui permettent de se sentir femme. »

Un endroit accessible et loin des regards

Au 160 rue d’Alco à Montpellier, La Boutik de Marie est un endroit discret mais accessible. « A mon premier cancer, lorsque j’ai été chercher ma prothèse capillaire, il m’a fallu marcher dans la rue. J’ai eu l’impression que le monde entier me regardait. C’est un souvenir très douloureux. Alors j’ai voulu un local accessible mais éloigné du centre-ville, avec un parking pour que les femmes qui n’ont plus de cheveux, plus de cils et de sourcils à cause de la chimiothérapie, n’aient pas à vivre ça. »

>> A lire aussi : VIDEO. Un très gros chèque contre le cancer du sein

Mais son endroit préféré, c’est au fond de la boutique. Dans le salon cosy où elle accueille clientes et accompagnants. « On échange et c’est ce que je préfère dans ma nouvelle vie », souligne celle qui a dû affronter après le cancer une désillusion professionnelle : « Je suis passée du bras droit à préposée aux étiquettes. Mais je l’ai pris comme un signe de la vie. »

« Les rapports humains me donnent la foi »

Depuis son ouverture en septembre, la boutique est devenue un lieu d’espoirs. « J’y fais de belles rencontres, je vis des moments magnifiques », conclut-elle. « On m’a proposé de créer une franchise, mais ça ne m’intéresse pas du tout. Je reçois mes clientes sur rendez-vous pour avoir le temps de parler. Ce sont ces rapports humains qui me donnent foi en ce que je fais. »