Levothyrox: Merck ne prévoit pas de fournir l'ancienne formule au-delà de 2018

MEDICAMENT L'objectif du laboratoire est de tenir jusqu'au mois de mars 2018...

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration du Levothyrox
Illustration du Levothyrox — SIPA

Le laboratoire allemand Merck Serono a affirmé ce jeudi qu’il ne prévoyait pas de distribuer l’ancienne formule du Levothyrox au-delà de 2018, alors qu’elle doit être progressivement remplacée dans l’ensemble des pays européens au cours de l’année.

>> A lire aussi : Pourquoi l’affaire du Levothyrox n’en est qu’à son début

« Nous n’allons pas éternellement réimporter » en France, a prévenu Thierry Hulot, le patron des activités biopharmaceutiques de Merck Serono en France, précisant qu’une nouvelle importation était prévue très prochainement pour que le pays puisse tenir jusqu’à mars. Il a indiqué que Merck était éventuellement prêt à en réimporter un peu plus longtemps encore, le temps que des alternatives soient disponibles, mais sans vouloir donner de date butoir.

L'ancienne formule, appelée Euthyrox en France, ne pourra néanmoins pas continuer à être distribuée dans l'Hexagone une fois que les autres pays européens seront passés à la nouvelle formule, ce qui devrait se faire «courant 2018», a précisé Thierry Hulot. 'Euthyrox a fait son retour dans les pharmacies françaises début octobre alors que la nouvelle formule a été accusée cet été d'avoir provoqué de nombreux effets indésirables.