Besançon: Un cas de tuberculose respiratoire détecté à l’université

MALADIE L’état clinique de cet étudiant en Sciences du langage de l’homme et de la société est « aujourd’hui stabilisé »…

20 Minutes avec agences

— 

Les personnes en contact avec l'étudiant malade bénéficieront d’un examen radiologique pulmonaire.
Les personnes en contact avec l'étudiant malade bénéficieront d’un examen radiologique pulmonaire. — United States Department of Health and Human Services

Un étudiant de l’université de Franche-Comté à Besançon, est atteint d’une tuberculeuse respiratoire, une maladie contagieuse a annoncé mardi l’ Agence régionale de santé (ARS).

Le jeune homme, inscrit à l’UFR Sciences du langage de l’homme et de la société, est pris en charge au centre hospitalier universitaire de Besançon et « son état clinique est aujourd’hui stabilisé », a ajouté l’ARS.

Une maladie contagieuse

La tuberculose respiratoire est une maladie contagieuse qui se transmet de personne à personne via les sécrétions respiratoires, surtout en cas de toux. Le risque de contagion augmente avec la durée du contact avec la personne malade et avec sa proximité.

>> A lire aussi : Quarante agents de la prison de Vendin-le-Vieil testés «positifs» à la tuberculose

Le Centre de lutte anti-tuberculeuse (CLAT) doit mener une enquête auprès des personnes ayant eu un contact avec le malade d’au moins 8 heures à une distance de moins de 3 mètres, entre septembre et novembre 2017.

Des examens pour les personnes en contact

Selon l’ARS, chaque personne identifiée sera contactée « d’ici la fin du mois de décembre » par le CLAT et « bénéficiera, à titre gratuit, d’un examen radiologique pulmonaire standard, ainsi que d’un test cutané tuberculinique ».

>> A lire aussi : Poitiers: Un enfant décède de la tuberculose, deux autres sont hospitalisés

« La maladie ne se transmettant pas par l’environnement (literie, vaisselle…), il n’est pas nécessaire de procéder à la décontamination des lieux fréquentés par l’étudiant ou des matériels qu’il aurait utilisés », a également informé l’agence régionale.