Le pied d'un nourrisson (photo illustration).
Le pied d'un nourrisson (photo illustration). — Rafael Ben-Ari/Chameleo/REX/SIPA

NAISSANCE

Elle donne naissance à un enfant après une greffe d'utérus, une première aux Etats-Unis

Plusieurs naissances de ce type ont déjà eu lieu en Suède mais c'est une première aux Etats-Unis...

C’est le premier aux Etats-Unis. Un enfant est récemment né d’une mère ayant subi une greffe d’utérus à Dallas (Texas). La nouvelle a été annoncée ce vendredi par un porte-parole du centre hospitalier universitaire Baylor.

Aucune information concernant la date de naissance, le poids ou le sexe du nourrisson n’a été communiquée. On sait cependant que le nouveau-né est en bonne santé.

Une première en Suède en 2014

Comme le raconte Europe 1, la gynécologue et transplantologue Liza Johannesson avait déjà effectué une greffe d’utérus en Suède. Le premier bébé au monde né après ce type d’opération avait vu le jour dans ce pays en septembre 2014.

La naissance de ce bébé américain est le résultat d’un programme de transplantation utérine commencé l’an dernier dans l’hôpital texan, rappelle de son côté Time. En tout, dix tentatives ont eu lieu et huit greffes ont été effectuées, dont trois qui n’ont finalement pas évolué de façon concluante.

>> A lire aussi : Inde: Un fœtus découvert dans le ventre d'un nouveau-né

Dix heures d’opération

L’opération a duré dix heures au total. Il a en effet fallu cinq heures pour prélever un utérus sur la donneuse. Dans ce cas, il s’agissait d’une infirmière, mère de deux enfants âgée de 36 ans. Cinq heures supplémentaires ont ensuite été nécessaires pour greffer l’organe sur la receveuse. Cette dernière et sa famille ont souhaité rester anonymes.

« J’ai mis au monde beaucoup d’enfants, mais celui-là était à part. Quand j’ai commencé ma carrière, nous n’avions même pas d’échographies. Et maintenant on met de nouveaux utérus dans un corps et on obtient des bébés », a commenté Robert Gunby Jr., l’obstétricien qui a supervisé l’accouchement.

>> A lire aussi : Etats-Unis: La première greffe d'utérus se solde par un échec