«L’automédication ? Mon médecin est injoignable, je n’ai pas le choix»

SANTE 8 Français sur 10 ont déjà eu recours à l’automédication. Entre le délai des rendez-vous et le prix, certains déclarent ne pas avoir le choix...

Adrien Briand

— 

Trop contraignant, le médecin ? Lancer le diaporama
Trop contraignant, le médecin ? — LODI FRANCK

Un luxe, le médecin ? Alors que « 60 Millions de consommateurs » dresse sa « liste noire » des médicaments, plusieurs professionnels de la santé rappellent que l’automédication, à laquelle 8 Français sur 10 ont recours, n’est pas sans risque.

Toutefois, après consultation, il apparaît que certains internautes de 20 Minutes n’ont « pas le choix », notamment en raison des déserts médicaux. « Ici, dans le Tarn-et-Garonne, les médecins sont surchargés. Le nôtre est plein et les autres médecins ne reçoivent pas de nouveaux patients », explique ainsi Cécile. Sabine, qui habite dans l’Oise, fait le même constat : « Il faut attendre 2 à 3 jours pour obtenir un rendez-vous chez le généraliste. Par conséquent, oui, on va directement à la pharmacie ».

>> A lire aussi : VIDEO. Actifed Rhume, Nurofen Rhume... «60 Millions de consommateurs» dresse sa «liste noire» des médicaments

>> A lire aussi : Automédication: «Certains médicaments en accès libre peuvent entraîner des problèmes cardiovasculaires et neurologiques»

Les médecins peuvent aussi « ne proposer des rendez-vous que jusqu’à 16h » ou « ne pas être remplacés après leur départ en retraite », comme l’expliquent Anielle et Brigitte. Une mésaventure dont Christine peut témoigner : « Pour retrouver un médecin, c’est mission impossible. Ça ne m’étonne pas qu’il y ait des pétages de plomb aux urgences ».

25 euros, trop cher ?

Outre la difficulté de prendre un rendez-vous, d’autres lecteurs invoquent le prix trop élevé des consultations pour obtenir une simple ordonnance. « Quand tu vas chez le médecin pour une rhino-pharyngite, qu’à peine on te conseille, que tu payes 25 euros pour ressortir de là avec une ordonnance de doliprane et un refus constant de devenir ton médecin traitant depuis des mois alors que le cabinet est à deux minutes à pied de chez toi…, peste Marie. Résultat, ça a été mal soigné, moins de deux semaines après c’est revenu en puissance… Et ben je me suis débrouillée toute seule. Doliprane + miel + corne pour le nez. »

De son côté, Hélène regrette d’avoir à « avancer 25 euros » pour finir avec « des médicaments non remboursés ». Car, non, tous ne le sont pas.