Côte d'Azur: Il traite un cancer avec du radis noir, un médecin radié

CANCER Le conseil national de l’ordre des médecins a décidé de l’interdire d’exercice pendant deux ans…

M.Fr.

— 

Le 09 septembre 2011. Illustration d'une consultation chez un medecin generaliste en Essonne . Tension . /// V. WARTNER / 20 MINUTES
Le 09 septembre 2011. Illustration d'une consultation chez un medecin generaliste en Essonne . Tension . /// V. WARTNER / 20 MINUTES — V. WARTNER / 20 MINUTES

Radis noir, arnica, gui et chardon marie. C’est avec ces traitements homéopathiques qu’un médecin de la Côte d’Azur soignait une patiente atteinte d’un cancer du sein. Selon Le Parisien, le professionnel de la santé a été radié, à compter du 1er août 2016 et pendant deux ans, par le conseil national de l’ordre des médecins.

Claudie F. souffrait d’un cancer du sein. Elle a déposé plainte en septembre 2012 et est décédée près de six mois plus tard. Pendant de longues semaines, son médecin lui a prescrit un traitement homéopathique et a effectué 28 injonctions de gui dans le sein.

« Un impact sur l’évolution même du cancer »

Le jugement pointe qu'« il lui a ainsi laissé croire que ce traitement pouvait avoir un impact sur l’évolution même du cancer, la confortant ainsi dans sa conviction de pouvoir échapper au traitement classique ». Pour sa défense, le médecin affirme n’avoir jamais prétendu pourvoir guérir Claudie F. et lui avoir conseillé de retourner consulter les docteurs en cancérologie. Des éléments qui ne figurent pas dans le dossier médical de la patiente.