Céréales pour enfants: Elles sont trop sucrées et pauvres en… céréales

PETIT-DEJEUNER En moyenne, une portion de céréales destinées aux enfants présente une teneur en sucres équivalente à celle d’1,7 morceau…

20 Minutes avec agence
— 
Les céréales pour enfants sont trop sucrées d'après une enquête menée par l'association CLCV (illustration)
Les céréales pour enfants sont trop sucrées d'après une enquête menée par l'association CLCV (illustration) — RICHARD B. LEVINE/NEWSCOM/SIPA

Les céréales destinées aux petits-déjeuners des enfants seraient trop riches en sucres ajoutés et certaines ne contiendraient en fait pas assez… de céréales. Beaucoup de ces aliments seraient donc loin d’être bons pour la santé des jeunes consommateurs.

C’est ce qu’indique une récente enquête menée par l’association Consommation Logement cadre de vie Consommation Logement cadre de vie (CLCV). Pour cette vaste étude, les spécialistes ont analysé les compositions de 105 types de céréales pour enfants vendues en supermarché.



Une teneur en céréales de 65 %

Sans exception, toutes les références analysées contenaient des sucres ajoutés. Les auteurs ont établi que la teneur moyenne en sucre était de 28 grammes pour 100 grammes de céréales, soit l’équivalent d’1,7 morceau de sucre pour une dose de 30 grammes d’aliment.

En s’intéressant de plus près à leur teneur en céréales, les responsables de l’enquête ont constaté que cette information ne figurait que sur 73 % des emballages. CLCV a établi que sur l’ensemble des références pour lesquelles cette donnée est disponible, la teneur moyenne en céréales est de 65 %. Avec les chiffres les plus bas pour les produits à base de blé soufflé au miel ou au caramel et le meilleur score, un taux de 84 % de céréales, pour les Minis de Weetabix.

Les céréales complètes meilleures pour la santé

Face à leurs constats, les membres de CLCV adressent des suggestions aux fabricants de céréales pour enfants. Et notamment celles d’« une reformulation de leur recette pour améliorer la qualité nutritionnelle des produits, notamment les plus sucrés ».

Ils demandent également une « augmentation de l’utilisation des céréales sous leur forme complète ». Plus riches en fibres, elles représentent en effet une alimentation plus saine pour les enfants.