VIDEO. Une maman invente un kit premières règles pour les jeunes filles

SANTE L’entrepreneuse rennaise Edita Rebours a conçu une trousse ludique pour les ados…

Jérôme Gicquel

— 

Le kit est pour l'instant vendu sur Internet et dans certaines pharmacies.
Le kit est pour l'instant vendu sur Internet et dans certaines pharmacies. — J. Gicquel / 20 Minutes
  • Le kit prépare les jeunes filles à l’arrivée de leur cycle menstruel.
  • C’est une maman et entrepreneuse rennaise qui est à l’origine du produit.
  • Elle prévoit déjà d’autres kits sur la grossesse et la ménopause.

Chez les jeunes filles, l’arrivée des premières règles peut susciter beaucoup d’interrogations et d’inquiétude. Pour faciliter ce passage d’un corps d’adolescent à un corps d’adulte, une entrepreneuse rennaise a eu l’idée de concevoir un kit, baptisé « Ma Louloute », qui se veut à la fois « ludique et pédagogique ». Ce concept, c’est d’abord pour sa fille de 13 ans que cette maman l’a imaginé. « Un jour, elle m’a demandé comment elle ferait si elle avait ses premières règles à l’école. On a cherché des informations sur Internet mais c’était assez compliqué. Il n’existait rien non plus pour les jeunes filles dans les pharmacies », indique Edita Rebours.

L’idée d’une trousse girly réunissant tous les produits nécessaires (un calendrier menstruel, des serviettes hygiéniques, des protège-slips et lingettes), un cadeau surprise ainsi qu’un petit guide pour tout comprendre sur le cycle menstruel naît alors.

D’autres kits en projet sur la grossesse ou la ménopause

« Beaucoup de jeunes filles ou de parents n’osent pas en parler en famille alors que c’est pourtant un sujet normal. Je ne cherche pas à dédramatiser car il n’y a pas de drame à avoir ses règles. J’essaie juste d’aider ces jeunes filles à s’y préparer en utilisant un langage simple », indique l’entrepreneuse.

>> A lire aussi : Quiz: Etes-vous incollable sur les règles?

Validé par la communauté médicale, son projet s’est concrétisé au début du mois avec la mise en vente des premiers kits sur Internet et dans des pharmacies. Et les commandes affluent déjà. « On a déjà livré en Suisse et en Belgique et on a eu des demandes du Canada et d’Allemagne. Des maisons de santé et des infirmières scolaires sont également intéressées par le kit », se réjouit l’entrepreneuse bretonne. Sur sa lancée, elle envisage déjà de développer de nouveaux kits sur le premier rapport sexuel, la première grossesse ou la ménopause.