Grossesse: Comment bien se nourrir

GROSSESSE Grâce à notre coach nutrition, évitez les nausées et les prises de poids trop importantes...

Charlotte Murat

— 

Illustration d'une femme enceinte mangeant des fruits
Illustration d'une femme enceinte mangeant des fruits — OJO s / Rex Features/REX/SIPA

Moment important dans la vie d’une femme, la grossesse nécessite une alimentation adaptée. Chloé Uzel-Ponceblanc, diététicienne-nutritionniste, livre ses conseils pour apporter à la mère et à votre bébé tout de dont ils ont besoin. 

Même s’il arrive parfois d’avoir des nausées, il est important de prendre un petit déjeuner équilibré pour apporter au futur bébé tout ce dont il a besoin. La nuit représente une période de jeûne qui est plus importante quand on est enceinte et le matin est le moment idéal pour « recharger les batteries » et prévenir l’hypoglycémie de fin de matinée qui vous amènerait à grignoter

Votre petit déjeuner idéal :

  • Privilégiez le fromage blanc, les yaourts, le lait ou un peu de fromage sec (au lait pasteurisé bien sûr) qui va apporter du calcium et des protéines nécessaires à la construction des os et des muscles de votre futur bébé.
  • Ajoutez quelques tartines de pain aux céréales (pour l’apport en fibre et en sucres lents qui favorisent la satiété) avec une fine couche de beurre.
  • Rajoutez des fruits pour les vitamines et les fibres (jus 100% pur jus pulpé frais ou compote sans sucres ajoutés)
  • Agrémentez votre repas de fruits oléagineux (noix, noisettes ou amandes) riches en oméga 3, protéines, calcium et fer.
  • Envie d'une boisson chaude ? Buvez une tisane ou un café décaféiné pour une bonne hydratation.

Le reste de la journée, des plats légers et fractionnés

Des inconforts digestifs apparaissent ? C'est tout à fait normal ! Pour diminuer les risques de vomissement, évitez les plats trop copieux et trop gras, qui prennent beaucoup de temps à être digérés et les plats trop salés, trop sucrés, trop acides et trop épicés qui peuvent occasionner brûlures et reflux.

Vous pouvez également fractionner les repas et prendre deux collations, matin et après-midi, pour éviter la sensation « d’avoir trop mangé ». Respectez vos envies alimentaires et votre sensation de faim, écoutez votre corps et essayez de faire la distinction entre la faim et l'envie de manger, afin d’éviter le grignotage.Certains aliments peuvent vous dégoûter, pas d’inquiétude, on les évite.

Pour finir, faites le plein de légumes et de fruits frais pour limiter la constipation (2 ou 3 pruneaux par jour, par exemple) et n’oubliez pas de bien vous hydrater en buvant beaucoup d’eau.

Chloé Uzel-Ponceblanc est diététicienne-nutritionniste spécialisée en périnatalité et pédiatrie. Elle est également titulaire d'une licence en psychologie. Pour plus d'informations, rendez-vous sur son site