Une deuxième phase de test est lancée par Abivax sur son médicament, l'ABX464 (illustration)
Une deuxième phase de test est lancée par Abivax sur son médicament, l'ABX464 (illustration) — A. GELEBART / 20 MINUTES

RECHERCHE

VIH: Abivax confirme des résultats prometteurs pour son médicament contre le sida

La société de biotechnologie française Abivax vient de publier des résultats encourageants de son candidat médicament qui permet de réduire les réservoirs du VIH dans le sang…

Les données du dernier essai clinique d’Abivax sur un médicament contre le sida, viennent d’être publiées ce jeudi. Ils semblent confirmer sa capacité à réduire les réservoirs de VIH dans le sang.

Selon le communiqué de la société de biotechnologie française, les données « confirment et prolongent » la réduction de ces réservoirs déjà observée lors d’une précédente étude clinique de ce produit, l' ABX464, parue début mai.

Des résultats à relativiser

Ces réservoirs, des cellules où le virus demeure à l’état latent, échappent aux traitements rétroviraux standards. Nouveauté, le laboratoire affirme avoir observé « une diminution statistiquement significative » de la charge d’ADN viral dans les cellules sanguines périphériques CD4 +.

Bien qu’encourageants, ces résultats restent préliminaires. L’étude n’a duré que 28 jours et repose sur un très faible nombre de patients. Onze personnes y ont en effet participé, et seulement 9 jusqu’à son terme. Le communiqué mentionne aussi qu' « en raison de la faible quantité et la moindre qualité des cellules isolées par biopsie, aucune donnée fiable sur l’ADN viral dans les tissus gastro-intestinaux n’a pu être obtenue pour cette cohorte ».

>> A lire aussi : Née séropositive, elle vit depuis 9 ans en bonne santé sans médicaments, selon une étude

Un second groupe testé

Ces faiblesses devraient être corrigées avec un second groupe de patients. Abivax assure avoir « ajusté les procédures pour garantir la disponibilité d’une grande quantité d’ADN viral, nécessaire pour fournir des résultats appropriés » sur les tissus intestinaux.

Les patients de la nouvelle cohorte, au nombre de douze, prendront l’ABX464 pendant trois mois avec leur traitement antirétroviral habituel. Les résultats de cette étude devraient être publiés pendant le second trimestre 2018, selon Abivax.

>> A lire aussi : Sida: Les plus de cinquante ans de plus en plus touchés par le virus du sida