Antibiotiques: L'OMS dénonce un «grave manque» de nouveaux médicaments dans le monde

SANTE L’Organisation mondiale de la santé s’inquiète de la résistance des infections aux antibiotiques existants…

N.Se avec AFP
— 
Des antibiotiques.
Des antibiotiques. — Philippe Huguen AFP

Des infections résistantes aux antibiotiques, le mal du siècle ? Face à la « menace » croissante des bactéries résistantes aux traitements, il y a un « grave manque de nouveaux antibiotiques en développement », selon un rapport de l' Organisation mondiale de la santé (OMS) publié mercredi.

>> A lire aussi : Un antibiotique efficace contre des bactéries résistantes découvert

Lans le communiqué de l'organisation, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS estime « urgent de multiplier les investissements dans la recherche et le développement pour les infections résistantes aux antibiotiques, y compris la tuberculose »

Le rapport pointe un « grave manque d’options de traitement » pour la tuberculose résistante, qui tue quelque 250.000 personnes par an, ainsi que pour des bactéries, largement résistantes aux médicaments, dont des Acinetobacter et des entérobactéries (telles que Klebsiella et E. coli). Ces dernières peuvent causer des infections graves et souvent mortelles et représentent une menace particulièrement sérieuse notamment dans les hôpitaux.

>> A lire aussi : Superbactéries: Comment lutter contre la résistance aux antibiotiques?

L'antibiorésistance pourraient tuer jusqu’à 10 millions de personnes par an d’ici 2050

Les bactéries résistantes aux antibiotiques pourraient tuer jusqu’à 10 millions de personnes par an d’ici 2050, soit autant que le cancer, selon un groupe d’experts internationaux formé en 2014 au Royaume-Uni, et auteur de plusieurs rapports sur le sujet.

En France, on estime que la résistance antibiotique cause 12.500 décès par an, selon des chiffres « probablement sous-estimés », souligne un rapport remis lundi au ministère de la Santé.