Légionellose: Un cas mortel sur le territoire de Belfort, cinq autres personnes touchées

MALADIE Le patient décédé était déjà fragilisé par d’autres pathologies avant de contracter cette dangereuse infection…

20 Minutes avec agence

— 

Six cas de légionellose, dont un mortel, ont été enregistrés sur le Territoire de Belfort (illustration
Six cas de légionellose, dont un mortel, ont été enregistrés sur le Territoire de Belfort (illustration — A. GELEBART / 20 MINUTES

La préfecture du Territoire de Belfort a annoncé ce lundi dans un communiqué de presse que six cas de légionellose, dont un mortel, avaient été enregistrés dans le département au cours du mois d’août. La personne décédée est un homme âgé de 46 ans « présentant de multiples fragilités médicales », ont précisé les autorités.

Les cinq autres personnes hors de danger

« Les cinq autres personnes ont été soignées et sont hors de danger », a précisé la préfecture, citée par L’Est Républicain. Des analyses demandées par l’agence régionale de santé (ARS) sont par ailleurs en cours sur les types de souches des bacilles qui ont touché les patients.

La direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Dreal) mène aussi des investigations destinées à déterminer l’origine de l’infection. En effet, il a été impossible d’établir un lien entre les six patients.

Deux d’entre eux étaient de passage dans le département, dont le malade décédé, les quatre autres y résident. L’enquête devra déterminer si les patients se sont rendus dans les mêmes lieux.

>> A lire aussi : Un cas de décès par légionellose à Montpellier

Une forme grave d’infection pulmonaire

Afin de limiter la prolifération de cette pathologie qui n’est pas contagieuse, la préfecture a rappelé quelques précautions utiles. Parmi elles, la désinfection et le détartrage réguliers des embouts de robinets, le contrôle de la température de l’eau chaude, ou encore l’utilisation des robinets au moins une fois par semaine.

« La légionellose est une forme grave d’infection pulmonaire d’origine bactérienne, qui infecte l’homme par inhalation d’eau contaminée diffusée en aérosol », rappelle le communiqué. Il est important de consulter un médecin en cas d’apparition des symptômes comme des nausées, des frissons, de la toux, de la fièvre et des difficultés à respirer.

>> A lire aussi : Des Marseillais vont révolutionner les tests contre la légionellose