Il n'y a pas de lien entre le décès de ces jumelles et les vaccins

DESINTOX Il s’agirait d’un cas rare de mort subite inexpliquée du nourrisson…

Mathilde Cousin

— 

Le lien fait entre la mort de jumelles et la vaccination est abusif.
Le lien fait entre la mort de jumelles et la vaccination est abusif. — Pixabay
  • Des jumelles, apparemment en bonne santé, sont décédées à l’âge de trois mois et demi.
  • Elles avaient été vaccinées avant leur mort.
  • Selon des experts, il s’agirait de mort subite inexpliquée du nourrisson.

Les vaccins sont une nouvelle fois dans la ligne de mire de plusieurs sites Internet, qui présentent la vaccination comme responsables de la mort de jumelles. Vie tonique et Santé nutrition présentent le cas de deux fillettes, mortes mystérieusement à l’âge de 3 mois et demi, alors qu’elles étaient apparemment en bonne santé.

Ces sites précisent que ces nourrissons avaient reçu deux jours avant leur mort « leur deuxième dose de vaccin polio oral, le DTCa, ainsi que leur première dose de vaccin contre l’hépatite B. » Le lendemain de l’injection, les bébés avaient eu de la fièvre, « laquelle a été soulagée par une cuillère à café d’acétaminophène [du paracétamol] ». Selon ces sites, un conseil médical a statué que la vaccination et les décès étaient « juste une coïncidence. »

DESINTOX

Le lien qui est fait entre les vaccins et le décès des jumelles est abusif. Aucun conseil médical n’a conclu à une « coïncidence ». Le décès des jumelles est étudié dans un article scientifique, paru en 2007 dans le Journal of Forensic and Legal Medecine, une revue américaine spécialisée dans la médecine légale.

>> A lire aussi : Les bons réflexes pour éviter la mort subite du nourrisson

Cette étude a pour objet « le syndrome de mort subite simultanée du nourrisson ». Dans ce cadre, les auteurs relatent le décès de jumelles, retrouvées mortes à l’âge de 3 mois et demi par leur mère dans leur berceau. Les bébés étaient couchés sur le dos. Les deux enfants « étaient en bonne santé et n’avaient pas d’antécédents médicaux sérieux », précisent les auteurs.

« Aucune cause particulière de la mort »

Les auteurs précisent bien que les jumelles ont été vaccinées avaient leur décès. Mais ils ne font pas le lien entre cette vaccination et le décès. Selon les chercheurs, « une enquête sur le lieu du décès, une enquête judiciaire, une évaluation des parents, les conclusions de l’autopsie réalisées à l’œil nu et au microscope ainsi que des analyses toxicologiques n’ont produit aucune cause particulière de la mort. »

>> A lire aussi : VIDÉO. Vaccins obligatoires : sept polémiques décryptées

Le décès des fillettes a été soumis à un ensemble de professionnels de l’Institut de médecine légale d’Istanbul. Ces médecins ont conclu que les données disponibles correspondaient avec le syndrome de mort subite inexpliquée du nourrisson.

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre les fake news. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse. Vous pouvez contacter l’équipe en écrivant à contribution@20minutes.fr.