Des perturbateurs endocriniens dans les gels antibactériens ? On fait le point

HYGIENE Des scientifiques ont alerté sur les dangers du triclosan et du triclocarban, mais ceux-ci ne sont pas présents dans les gels antibactériens…

Mathilde Cousin

— 

Utilisation de gel hydroalcoolique. Illustration.
Utilisation de gel hydroalcoolique. Illustration. — Zeppelin / Sipa
  • Des scientifiques alertent sur les dangers de deux perturbateurs endocriniens présents dans plus de 2.000 produits
  • Toutefois, ces chercheurs ne mentionnent pas les gels antibactériens
  • Ces gels ne contiennent pas ces perturbateurs endocriniens

Les gels antibactériens, utilisés pour le lavage des mains, sont-ils de nouveau dans le viseur des scientifiques ? Un appel de 200 chercheurs, pour la plupart américains, a été publié le 20 juin dans la revue scientifique Environmental health perspectives. Cet appel alerte sur l’usage du triclosan et du triclocarban, des substances antimicrobiennes souvent utilisées comme conservateurs dans des produits d’hygiène ou de cosmétique. Les scientifiques  recommandent d’éviter d’utiliser ces deux conservateurs, sauf quand ils présentent un bénéfice prouvé par la santé.

>> A lire aussi : VIDEO. Nicolas Hulot se défend d'avoir cédé sur les perturbateurs endocriniens

Toutefois, les chercheurs ne mentionnent pas les gels antibactériens dans leur appel, comme le rappelle Pierre Parneix, président de la Société française d’hygiène médicale. « Suite à l’interdiction en 2016 par la FDA américaine (l’agence sanitaire américaine) dans les savons antiseptiques grand public de deux produits à visée antimicrobienne que sont le triclosan et le triclocarban, des scientifiques se mobilisent pour l’élargissement de cette mesure, écrit le médecin sur le site spécialisé Infirmiers. Ils rappellent que cet usage dure depuis des décennies et que l’on en trouve encore dans plus de 2.000 produits comme des savons, des dentifrices, des détergents, des habits, des jouets, des tapis, des plastiques et des peintures. A aucun moment, il n’est fait mention de gels ou de solutions hydroalcooliques dans cet article. »

Et pour cause : les gels antibactériens utilisés par le personnel soignant sont des gels « à base d’alcool comme l’éthanol ou l’isopropanol et à base de glycérine pour la tolérance cutanée », rappelle Pierre Parneix à 20 Minutes. Nulle trace donc de triclosan ou de triclocarban dans les gels hydroalcooliques utilisés par les soignants.

Le triclocarban, interdit depuis 2008

Cette formulation suit les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui a élaboré deux formules officielles et les a mises gratuitement à disposition, d’abord pour les pays d’Afrique. « Les grands fabricants (de gels hydroalcooliques) ont ensuite ajusté leur composition » sur ces formules, souligne Pierre Parneix.

Qu’en est-il de la composition des gels destinés au grand public ? Le triclocarban est interdit en France depuis 2008. Il est donc absent de ces gels. Quant au triclosan, une décision de la Commission européenne du 27 janvier 2016 l’interdit dans « les produits biocides utilisés pour l’hygiène humaine ». Fini, donc, le triclosan dans les gels antibactériens destinés au grand public.