Etats-Unis: Des soeurs siamoises séparées après une opération de onze heures

CHIRURGIE Les deux petites filles de dix mois étaient reliées par la tête, le cas le plus rare chez les jumeaux siamois...

20 Minutes avec agence
— 
Erin et Abby Delaney ont été séparées le 7 juin dernier après une opération de 11 heures.
Erin et Abby Delaney ont été séparées le 7 juin dernier après une opération de 11 heures. — capture d'écran Youtube / CBS Philly

Erin et Abby Delaney, des sœurs siamoises âgées de dix mois et reliées par la tête, ont été séparées, le 7 juin dernier, au cours d’une opération chirurgicale qui aura duré 11 heures. L’intervention a mobilisé 30 professionnels de santé à l’hôpital pour enfants de Philadelphie ( Etats-Unis), rapporte The Independent.

 

>> A lire aussi : Etats-Unis: Des siamois enfin séparés se voient pour la première fois

Une opération extrêmement rare

C’est la 24e fois en 60 ans qu’une telle opération sur des siamois avait lieu dans l’établissement. Mais, pour la première fois, les bébés opérés étaient craniopages, c’est-à-dire joints au niveau de la tête, le cas le plus rare.

Les petites filles présentaient de nombreux vaisseaux sanguins en commun. Les médecins ont également dû scinder en deux la membrane protégeant leurs cerveaux.

Un groupe de soignants par bébé

Au cours d’une seule et même intervention, des anesthésistes, des techniciens, des infirmiers et plusieurs types de chirurgiens se sont relayés pour détacher les deux bébés puis procéder aux premiers actes de chirurgie plastique réparatrice.

Les équipes médicales se sont alors divisées en deux groupes, chacun dédié à l’un des nourrissons. Pour plus de clarté, le matériel médical avait également été marqué par une bande de ruban adhésif violet ou vert en fonction de l’équipe à qui il était réservé.

« Nous sommes optimistes quant au résultat »

A l’issue de l’opération, Erin et Abby, originaires de l’Etat de Caroline du Nord et nées prématurées en juillet 2016, ont été prises en charge dans le service des soins intensifs pour se remettre de ce marathon chirurgical.

« Séparer des jumeaux siamois relève d’une procédure très complexe suivie d’une période de récupération longue et difficile. Mais nous sommes optimistes quant au résultat », a déclaré Jesse Taylor, un chirurgien esthétique qui a participé à l’opération, cité par le quotidien britannique.