Grasses matinées: Traîner au lit serait mauvais pour la santé

ETUDE Traîner au lit le week-end augmenterait le risque de maladies cardiovasculaires, selon des chercheurs américains...

20 Minutes avec agence

— 

Faire la grasse matinée augmenterait de 11 % le risque de troubles cardiaques (photo d'illustration).
Faire la grasse matinée augmenterait de 11 % le risque de troubles cardiaques (photo d'illustration). — Pouzet / Sipa

Mauvaise nouvelle pour tous ceux qui aiment traîner au lit le week-end. La grasse matinée augmenterait le risque de maladies cardiovasculaires, selon une étude américaine présentée lors de l’édition 2017 du SLEEP, forum mondial consacré à la médecine clinique du sommeil qui s’est tenu à Boston ( Etats-Unis) du 3 au 7 juin.

Troubles cardiaques et cholestérol

Selon des chercheurs américains, une heure de décalage avec le réveil en semaine augmenterait de 11 % les risques de troubles cardiaques et de maladies cardiovasculaires.

>> A lire aussi : Nantes: Après le succès de son réveil olfactif, il crée un objet pour vous aider à mieux dormir

Pour mener leur étude, les chercheurs ont suivi un échantillon de 984 adultes âgés de 22 à 60 ans. Parmi ces sondés, 84 % ont confié se lever plus tard pendant les week-ends et autres jours de repos. Conclusion ? Plus le temps de sommeil se prolonge, plus on note un taux de cholestérol élevé et une résistance à l’insuline accrue.

Mauvais pour la ligne et pour l’humeur

Une autre étude menée par le professeur Till Roenneberg, de l'Institut de psychologie de Munich, avait déjà pointé que le manque de régularité dans le sommeil augmentait le risque d’obésité de 33 %.

>> A lire aussi : Je suis restée au lit 1h30 de plus le matin… et ça m’a crevée

Toujours pas prêt à faire une croix sur vos dimanches au lit ? Alors sachez que, selon l’étude, les adeptes de la grasse mat' seraient également plus bougons que ceux qui conservent le même rythme de sommeil tout au long de la semaine. Allez, un petit effort…