Cannabis: Une consommation précoce perturberait les résultats scolaires

ETUDE Chez les adolescents, plus la consommation de cannabis commence tôt, plus cette dernière a de risque de nuire à la qualité du parcours scolaire des élèves…

20 Minutes avec agence

— 

Un joint, illustration.
Un joint, illustration. — HADJ/SIPA

La probabilité de ne pas dépasser le niveau baccalauréat serait 1,6 fois plus élevée chez les adolescents qui ont commencé à consommer du cannabis avant l’âge de 17 ans. La drogue aurait en effet un impact néfaste sur la concentration et la motivation des jeunes et finirait par compromettre la réussite de leurs études. Et plus les élèves fument tôt dans leur adolescence, plus le danger est grand pour leur parcours d’étudiant.

C’est ce qu’affirment des chercheurs de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) dans une étude publiée ce jeudi dans la revue scientifique International Journal of Epidemiology.

Les filles plus sensibles que les garçons

Les spécialistes des neurosciences se sont intéressés à 1.103 personnes âgées de 25 à 35 ans mais aussi à leurs parents, afin de pouvoir prendre en compte le contexte familial, le contexte psychologique, et d’éventuels problèmes scolaires. Les scientifiques ont alors pu établir un lien entre consommation précoce de cannabis et résultats scolaires peu satisfaisants, même si la quantité de drogue impliquée dans le phénomène n’a pas pu être précisée. L’étude a par ailleurs montré que les filles étaient plus sensibles que les garçons aux effets de la substance sur leur scolarité.

>> A lire aussi : Tabac, drogue, alcool: Plus on commence jeune, et plus il y a de risques

Les conclusions des chercheurs poussent ces derniers à alerter les enfants et leurs familles sur la nécessité de rester attentif. Selon les scientifiques, cités par Le Parisien, « dans un contexte où, en France, un collégien sur dix (un sur cinq en 3e) et près d’un lycéen sur deux a déjà expérimenté le cannabis, le recul de l’âge d’initiation de l’usage de ce produit est un objectif de santé publique majeur ».