Accès aux soins: La France classée 15e sur 195 pays, des inégalités en hausse

CLASSEMENT Le système de santé français arrive au 15e rang d'un classement mondial publié vendredi, qui révèle de lourdes inégalités entre les pays...

20 Minutes avec agences

— 

Le 09 septembre 2011. Illustration d'une consultation chez un medecin generaliste en Essonne . /// V. WARTNER / 20 MINUTES
Le 09 septembre 2011. Illustration d'une consultation chez un medecin generaliste en Essonne . /// V. WARTNER / 20 MINUTES — V. WARTNER / 20 MINUTES

Le système de santé français arrive quinzième sur 195 pays, dans une étude comparative financée par la fondation Bill & Melinda Gates, et publiée vendredi dans la revue médicale britannique The Lancet.

L’étude a été réalisée entre 1990 et 2015, sur la base d’un indicateur évaluant la qualité des soins et leur accessibilité.

Le score des 195 pays a été établi en évaluant les taux de mortalité de 32 maladies (tuberculose, cancer du sein, leucémie, certaines maladies cardiovasculaires…), pour lesquelles les décès peuvent normalement être évités si le patient dispose d’un accès rapide à des soins efficaces.

L’Europe de l’Ouest en tête du classement

C’est la principauté d’Andorre qui arrive en tête du classement avec un score de 95 sur 100, suivie de l’Islande (94) et de la Suisse (92). La France obtient le score de 88. A noter également que treize des quinze premiers pays sont situés en Europe de l’Ouest.

Les Etats-Unis n’arrivent qu’au 35e rang (81 points), le Royaume-Uni au 30e (85). L’Australie est 6e (90), le Japon 11e (89). À l’autre bout de l’échelle, on trouve la Somalie (34), l’Afghanistan (32) et, en dernière place, la Centrafrique (29).

>> A lire aussi : La Norvège est le «pays le plus heureux au monde» devant le Danemark et l’Islande

Une qualité de soins en hausse, mais des inégalités qui se creusent

L’étude souligne que la moyenne des scores a augmenté de façon significative depuis 1990, passant de 40,7 à 53,7. « 167 pays ont vu l’accessibilité et la qualité de leur système de santé augmenter de façon significative », relève l’étude.

On note cependant que les inégalités entre les pays se sont creusées : ainsi, l’écart entre le premier et le dernier pays a augmenté de quatre points entre 1990 et 2015.

Les Etats-Unis en retard par rapport à leur niveau de développement

L’étude s’intéresse aussi à l’écart entre les performances réelles des pays et celles que leur niveau de développement devrait normalement entraîner. Ainsi, l’étude estime que le score des Etats-Unis est inférieur de 10 points à ce qu’on pourrait attendre d’eux.

Pour le professeur Christopher Murray, responsable de l’étude, ces résultats en demi-teinte « sonnent comme un avertissement : l’augmentation du niveau de développement n’entraîne pas forcément une amélioration de la qualité et de l’accès au système de santé ».