Grossesse: Des pictogrammes pour indiquer aux femmes les médicaments dangereux

PREVENTION Un logo triangulaire ou rond et de couleur rouge précisera l'interdiction ou la dangerosité des traitements, ainsi que le type de patiente pour qui le risque existe...

20 Minutes avec agence

— 

Une femme enceinte (illustration).
Une femme enceinte (illustration). — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Les médicaments dangereux pour les femmes enceintes sont désormais mieux indiqués. Un pictogramme rouge sur fond blanc et de forme ronde ou triangulaire montrant la silhouette d’une femme enceinte devra désormais figurer sur les boîtes des médicaments interdits ou dangereux pendant la grossesse, stipule un arrêté du 5 mai.

Le logo mesurera au minimum un centimètre de côté et sera accompagné d’un message on ne peut plus clair sur les effets néfastes possibles. En effet, un texte en majuscules indiquera le nom du médicament suivi de « + Grossesse = Danger » ou de « + Grossesse = Interdit » en fonction de la substance concernée.

L’application d’un article du code de la santé publique

L’avertissement comprendra également la mention : « Ne pas utiliser chez (type de personnes concernées) », voire « sauf en l’absence d’alternative thérapeutique » pour les traitements seulement déconseillés en raison de la menace potentielle qu’ils représentent pour les futures mères.

L’arrêté est en fait une application d’un article du code de la santé publique, modifié en avril. Le texte concerne l’emballage des médicaments « présentant un effet tératogène ou fœto-toxique mentionné dans le résumé des caractéristiques du produit » et à ce titre, « nécessitant que les patientes soient informées pour ne pas utiliser ces médicaments ou produits, avant ou pendant la grossesse ».

>> A lire aussi : 14.322 femmes enceintes « exposées » à la Dépakine entre 2007 et 2014