VIDEO. Mexique: A 18 ans, il crée un soutien gorge capable de détecter le cancer du sein

INVENTION Baptisé « Eva », le dispositif mesure la texture, la couleur et la température de la peau au niveau de la poitrine de la femme qui le porte…

20 Minutes avec agence

— 

Julian Rios Cantu, un Mexicain de 18 ans, a mis au point un soutien-gorge muni de 200 capteurs censés permettre de détecter le cancer du sein.
Julian Rios Cantu, un Mexicain de 18 ans, a mis au point un soutien-gorge muni de 200 capteurs censés permettre de détecter le cancer du sein. — Facebook / Higia Technologies

A deux reprises, il a vu sa mère lutter contre un cancer du sein, avantqu’elle ne subisse une double mastectomie. Julian Rios Cantu, un Mexicain de 18 ans, a alors eu l’idée de concevoir un soutien-gorge muni de 200 capteurs censés permettre de détecter cette maladie.

Le projet est encore en développement mais pourrait bientôt devenir réalité grâce aux 20.000 dollars (soit environ 18.500 euros) reçus par le jeune Mexicain et ses trois collègues de la société Higia Technologies.

60 à 90 minutes de port par semaine suffiraient

Dans le détail, leur produit, baptisé « Eva », mesure la texture, la couleur et la température de la peau au niveau de la poitrine de la femme qui le porte. Objectif : identifier d’éventuels changements pouvant potentiellement être liés au cancer.

Relié à une appli, le soutien-gorge intelligent transmet les informations ainsi collectées, qui sont ensuite analysées par un algorithme puis envoyées à l’utilisatrice et à son médecin. Il suffirait aux femmes de porter le soutien-gorge entre 60 et 90 minutes par semaine pour que les données soient exploitables.

>> A lire aussi : Australie: Elle transforme les cicatrices du cancer du sein en œuvres d’art

Un projet récompensé en Allemagne

Si le système ne dispense pas les femmes d’examens médicaux, il leur permettra « de détecter des anomalies qui ne sont pas nécessairement faciles à détecter lors des palpations », assure Cynthia Villarreal, oncologue à l’institut national de cancérologie de Mexico, citée par le Huffington Post.

Pour son projet, Julian Rios Cantu a remporté le 29 avril en Allemagne le premier prix des Global Student Entrepreneur Awards (GSEA). Ce concours international récompense les jeunes qui conjuguent études et entrepreneuriat.