Limiter la charcuterie, fuir les pesticides... Le Haut Conseil de la santé publique fixe de nouveaux repères alimentaires

NUTRITION Au nombre de 12, ils précisent aussi la taille des portions...

20 Minutes avec agences

— 

Illustration de fruits et légumes sur le tapis d'une caisse de supermarché.
Illustration de fruits et légumes sur le tapis d'une caisse de supermarché. — Franck Lodi / Sipa

Privilégier les produits les moins exposés aux pesticides, manger des légumes secs au moins deux fois par semaine ou encore limiter la charcuterie. Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) vient d’étoffer sa liste de repères nutritionnels à destination des adultes dans le cadre du futur Programme national de nutrition santé (PNNS 2017-2021).

Au nombre de 12 (contre 8 actuellement), ils recommandent notamment de privilégier les aliments cultivés « selon des modes de production diminuant l’exposition aux pesticides pour les fruits et légumes, les légumineuses, les produits céréaliers complets ».

>> A lire aussi : Repères nutritionnels: L'Anses livre sept conseils alimentaires pour éviter les maladies chroniques

Varier les espèces de poissons

En raison de la présence possible de métaux lourds, il est également préférable de « varier les espèces et les lieux d’approvisionnement pour les poissons ». Concernant les amateurs de viande rouge, mieux vaut ne pas dépasser 500 grammes maximum par semaine, conseille le HCSP, selon qui ces repères ne doivent toutefois pas être pris pour des « injonctions moralisatrices ».

Du côté des fruits et légumes, l’instance recommande d'« augmenter sa consommation quel que soit son niveau initial », que les produits soient frais, surgelés ou en conserve. Quantité conseillée : 80 à 100 grammes par portion ou une « petite poignée par jour », de « fruits à coque sans sel ajoutés » (amandes, noix, noisettes, pistaches), sauf pour les allergiques..

Pas plus d’un jus de fruit par jour

En revanche, pour les fruits en conserve, mieux vaut privilégier ceux au sirop léger et ne pas consommer ce dernier. Autre conseil : pas plus d’un jus de fruit par jour, de préférence pressé.

En cause : le sucre, qu’il est conseillé de limiter, au même titre que le sel et le gras. Le HCSP recommande ainsi notamment de privilégier les céréales complètes non sucrées à l’heure du petit-déjeuner.

>> A lire aussi : Pâtes, riz, céréales: Quelles marques faut-il privilégier pour ne pas avaler d'hydrocarbures?

Les produits laitiers restent, eux, conseillés chaque jour, avec des portions de 150 ml pour le lait, 125 g pour le yaourt et 30 g pour le fromage. Concernant l’alcool, le repère de consommation sera défini par l’agence sanitaire Santé publique France au 2e trimestre 2017.