Procrastination: «Je n'ai pas fait la vaisselle depuis trois semaines»

TEMOIGNAGES Nos internautes les plus courageux ont pris leur clavier et nous ont raconté comment ils surmontent leur flemme...

Mathilde Cousin

— 

La procrastination, ce fléau ?
La procrastination, ce fléau ? — Pixabay

« Procrastineurs, unissons-nous... demain ». Voilà le mot d'ordre envoyé par Pat, un internaute de 20 Minutes. Samedi 25 mars était célébrée la journée nationale de la procrastination. L'occasion de demander aux internautes comment ils sont touchés par cette tendance pathologique.

Dans le top trois des choses (presque) toujours repoussées, les internautes citent le ménage, les papiers administratifs et le repassage. « C'est dur de faire la paperasse le week-end, alors on remet au lendemain, témoigne Pascal. Mais, avec le boulot, les enfants, les soucis de la vie quotidienne, on repousse encore. Résultat : du retard dans les courriers. » Pour Rachel, le grand ennemi, c'est l'entretien du linge. « Le linge est un éternel recommencement. Mais si on ne le fait pas, on est tout nu. Donc, cela se voit un peu », plaisante-t-elle. Meyko a abandonné la cuisine : « Je n'ai pas fait la vaisselle depuis trois semaines », lance-t-il. On imagine l'état de son évier ! Patoche, lui, relève son courrier « une fois par semaine » et fait une lessive quand il ne reste lui plus « qu'un caleçon dans le tiroir ». Eloge du minimalisme

Le secret, l'organisation

Face à ce mal, des internautes s'arment de beaucoup de courage et donnent leur secret pour lutter : être OR-GA-NI-SÉ. « Tout cela est une question d'organisation, confie Géraldine. Je fais un peu la semaine, le reste en fin de semaine, en plus du travail et des devoirs. On y arrive et ça laisse du temps pour le week-end. » Virginie est catégorique : « La procrastination, ça n'existe pas chez moi. » La mère de quatre enfants, qui s'occupe également de six chats, se lève chaque jour « de très bonne heure ». Au programme, ménage et « machine le samedi ». A 7 heures du matin, ces tâches sont finies. Un exemple pour tous les procrastineurs (et amoureux de la grasse matinée).