Pénurie de vaccins contre les hépatites A et B: Priorité à certaines populations

MALADIE Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) a dressé la liste des populations prioritaires pour recevoir le vaccin de l'hépatite B, en tension d'approvisionnement depuis janvier...

20 Minutes avec agence

— 

Illustration: vaccination d'un enfant.
Illustration: vaccination d'un enfant. — Catherine Delahaye/SIPA

La France a des difficultés depuis janvier pour s’approvisionner en vaccins contre l’hépatite B. Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) en réserve la distribution pour adultes aux établissements de santé. L’organisme liste aussi  dans un avis publié ce jeudi les patients non-hospitalisés « prioritaires » pour obtenir le vaccin sur ordonnance.

Parmi ces « populations prioritaires » figurent des professionnels soumis à la vaccination obligatoire, c’est-à-dire les professionnels de santé, étudiants en médecine et militaires à l’incorporation.

Une seule dose de vaccin

Le vaccin est également disponible pour les patients en attente de greffe, les malades dialysés ou présentant une insuffisance rénale chronique, ou encore les personnes amenées à résider en zones de moyenne ou de forte endémie de cette hépatite virale.

La liste des vaccins disponibles figure sur le site du ministère des Affaires sociales et de la Santé. Pour économiser les stocks de vaccins disponibles, le HCSP préconise de n’utiliser qu’une seule dose de vaccin selon les cas, au lieu des deux ou trois habituelles.

>> A lire aussi : Il boit cinq bouteilles de boissons énergétiques par jour et développe une hépatite aigüe

Enfants prioritaires

Concernant l’hépatite A, en tension d’approvisionnement depuis mai 2016, le HCSP maintient la recommandation d’une seule dose. Les personnes à vacciner en priorité sont les enfants âgés de 1 an et plus, nés de parents issus de pays « de haute endémicité » de la maladie, et les personnes de l’entourage de un ou plusieurs cas confirmés.

Le cas des voyageurs est soumis à examen. Si les conditions de leur séjour les exposent à un risque élevé de contamination par le virus de l’hépatite A, ils peuvent s’en prémunir. Les adultes prioritaires sont invités à se rapprocher de leur médecin.

>> A lire aussi : Une épidémie d'hépatite A causée par des tomates séchées