Semaine du son: Près de 33% des enfants de moins de 6 ans s'endorment avec un casque ou des écouteurs sur leurs oreilles

ETUDE Ce chiffre inquiète les organisateurs de la Semaine du son, organisée du 23 janvier au 29 janvier à Paris...

20 Minutes avec agence

— 

Un enfant devant la télévision, un casque sur les oreilles.
Un enfant devant la télévision, un casque sur les oreilles. — FLICKR / VAN NGUYEN

Près d'un bébé de moins de 2 ans sur dix s'endormirait avec un casque audio ou des écouteurs diffusant du son. La proportion grimperait même à un sur trois chez les jeunes enfants de moins de 6 ans, notamment lorsque ces derniers sont en voiture.

Or, casques et écouteurs présentent des risques pour la santé auditive des jeunes enfants et cette mauvaise habitude aurait, par la suite, un impact sur leur vie scolaire et sociale.

>> A lire aussi : Surexposition au bruit : «Il faut laisser en paix l’oreille des enfants»

Souvent mal utilisés et un volume trop élevé

Ce constat émane d'une étude réalisée en 2015 et actualisée l'an dernier par l'institut Ipsos (lire en encadré) et publiée dans le cadre de l'édition 2017 de la Semaine du son [organisée cette année du 23 janvier au 29 janvier à Paris et jusqu'au 5 février dans toute la France]. Si le port d'un casque audio est pointé du doigt par les spécialistes, c'est parce que l'accessoire est souvent mal utilisé, en étant par exemple mal ajusté sur ou dans les oreilles de l'enfant.

Autre défaut d'écoute souvent constaté : un volume trop élevé. Ainsi, 62% des parents interrogés indiquent entendre ce que leur enfant de moins de 6 ans écoute au casque, y compris dans des contextes où l'environnement sonore est déjà bruyant.

Faire réaliser des tests d'ouïe réguliers dès la naissance

Ce «comportements à risque» préoccupe les organisateurs de la Semaine de son qui, rappellent « qu'une bonne audition et une bonne compréhension sont des conditions nécessaires à l'acquisition des apprentissages fondamentaux à la réussite scolaire et à l'insertion dans le milieu familial et social ».

Voilà pourquoi, dans le but de prévenir toute atteinte à la qualité de l'audition des plus jeunes, ces spécialistes recommandent aux parents deux mesures simples : faire réaliser des tests d'ouïe réguliers dès la naissance puis contrôler la fréquence et la durée de l'utilisation des écouteurs par les enfants.

 

>> A lire aussi : Plus des trois quarts des 15-30 ans victimes de problèmes auditifs

 

L'enquête Les Français et l’environnement sonore a été réalisée par Internet du 18 au 21 Novembre 2016 auprès d’un échantillon national de 1.079 Français représentatif de la population générale selon la méthode des quotas. Il s'agit de l'actualisation de l'enquête Les jeunes et le monde sonore menée en 2015 auprès de parents d'enfants âgés de 0 à 19 ans.