Cicatrices: Des chercheurs parviennent à éviter la formation de ces marques sur la peau

ETUDE En intervenant sur le processus de guérison d’une lésion cutanée, les chercheurs sont parvenus à régénérer la peau et éviter une cicatrice…

20 Minutes avec agence

— 

Illustration d'une cicatrice.
Illustration d'une cicatrice. — Gregory Bull/AP/SIPA

Bientôt la fin des cicatrices ? Une équipe de 38 chercheurs de l’université de Pennsylvanie, à Philadelphie (Etats-Unis) est parvenue à éviter la formation de ces marques sur la peau.

Les scientifiques ont mis au point une technique permettant de transformer des myofibroblastes (les cellules caractéristiques des tissus cicatriciels) en adipocytes (les cellules graisseuses qui sont absentes des cicatrices). Leurs travaux ont été publiés jeudi dernier dans la revue Science.

Des travaux sur des souris et des tissus cicatriciels humains

Pour parvenir à leurs conclusions, les chercheurs ont mené leurs travaux sur des souris et des tissus cicatriciels humains cultivés in vitro. Ils ont observé le processus de régénération après une lésion cutanée.

« Fondamentalement, nous avons pu manipuler le processus de guérison d’une lésion cutanée pour qu’il mène à une régénération de la peau, pas à une cicatrisation. Le secret consiste à régénérer les follicules pileux en premier. Ensuite, la graisse va se régénérer en réaction aux signaux envoyés par ces follicules », expliquent les chercheurs.

Si cette découverte trouvera son application dans le domaine de la médecine esthétique et en dermatologie, elle pourrait être également bénéfique pour les patients atteints du sida, qui ont souvent comme effet secondaire une perte d’adipocytes, conditionnant un vieillissement prématuré de la peau.