Tabagisme: La cigarette pourrait tuer 8 millions de personnes en 2030

MONDE 80% des décès devraient se produire "dans des pays à revenus faible ou intermédiaire".

20 Minutes avec agence

— 

Une cigarette (illustration)
Une cigarette (illustration) — Svancara Petr/AP/SIPA

C'est le moment ou jamais de lutter contre le tabagisme. D’ici 2030, le nombre de décès liés à la cigarette pourrait augmenter d’un tiers. Il passerait d’environ 6 à 8 millions de décès annuels « dont 80 % dans des pays à revenu faible ou intermédiaire », selon un rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et de l’Institut national du cancer américain. Il a été publié ce mardi et soumis à un comité de lecture de plus de 70 experts.

Répercutions économiques

Le tabagisme se répercute sur l’économie. L’étude onusienne estime que la cigarette est responsable chaque année « de plus de 1.000 milliards de dollars en frais de santé et en productivité perdue ». Le coût du tabagisme est plus élevé que les revenus tirés des taxes sur le tabac. A l’échelle mondiale, ces taxes ont rapporté 269 milliards de dollars aux États sur la période 2013-2014.

Les rédacteurs plaident pour un plus grand volontarisme des États pour lutter efficacement contre l’addiction. Car les gouvernements ont investi moins d’1 milliard de dollars dans des politiques de limitation du tabagisme en 2013-2014. « Les craintes des gouvernements quant à un impact économique négatif du contrôle du tabac ne sont pas justifiées » peut-on lire dans le rapport.

>> A lire aussi : Fumer un paquet de cigarettes par jour provoque 150 mutations génétiques par an

Mesures anti-tabac

Les experts citent, en outre, les mesures jugées les plus efficaces et les moins coûteuses. On y trouve la hausse du prix du paquet. Avec une hausse de 10 %, la baisse de la consommation est de 4 % dans les pays à haut revenus et de 5 % ailleurs. L’étude cite également l’interdiction de la cigarette dans les espaces publics, l’interdiction de publicité ainsi que des avertissements imagés sur les paquets de cigarettes.

L’étude insiste pour que les taxes liées au tabac soient investies dans la lutte contre le tabagisme, pour financer des initiatives plus onéreuses comme la publicité anti-tabac ou des programmes d’aide au sevrage.

>> A lire aussi : Tabac: 27% des Français jugent l'interdiction plus efficace que les autres mesures