Suspension de l'Uvestérol D: «La vitamine D est indispensable aux bébés», indique un pédiatre

INTERVIEW La pédiatre Lucienne Coscas Hatchuel insiste sur la nécessité de donner de la vitamine D aux nourrissons après le décès d’un bébé ayant ingéré de l’Uvestérol…

Propos recueillis par Audrey Chauvet

— 

Une photo du médicament Uvesterol D
Une photo du médicament Uvesterol D — Baleydier/SIPA

Faut-il avoir peur de la vitamine D après l’annonce de la suspension de la commercialisation de l’Uvesterol D ? Pour la pédiatre Lucienne Coscas Hatchuel, le décès d’un nourrisson fin décembre, après avoir ingéré ce médicament destiné à lutter contre les carences en vitamine D, ne doit surtout pas remettre en question la nécessité de complémenter l’alimentation des tout-petits en vitamine.

>> A lire aussi : Marisol Touraine annonce la suspension de l'Uvestérol D

Pourquoi donner de la vitamine D en complément de l’alimentation des nourrissons ?

En France, contrairement à beaucoup d’autres pays, il n’y a pas d’adjonction de vitamine D dans les laits maternisés. Le lait de la maman en contient, mais en quantité insuffisante car la vitamine D est apportée par le soleil et nous vivons dans un climat qui ne permet pas des apports naturels suffisants. L’apport en vitamine D est indispensable pour les bébés, mais on s’aperçoit que les adultes aussi pourraient avoir besoin de complémenter leur alimentation.

A quoi sert la vitamine D ?

Elle permet d’avoir des os solides car elle fait pénétrer le calcium dans les os. Pour les femmes, notamment, elle est très importante dans la prévention de l’ostéoporose.

A partir de quel âge peut-on donner de la vitamine D aux bébés ?

On donne de la vitamine D à tous les enfants dès la naissance. Deux laboratoires en proposent, sous forme de gouttes pour ceux qui veulent éviter les pipettes. On peut arrêter d’en donner quotidiennement à l’enfant vers l’âge de 18 mois ou 2 ans, mais ensuite on continue à en donner annuellement en dose beaucoup plus grande : pour les bébés, on donne environ 1.000 unités par jour, ensuite on donne des ampoules qui sont des doses de charge de 100.000 unités tous les 3 ou 4 mois car à cet âge le corps sait stocker la vitamine D.

Depuis quand donne-t-on de la vitamine D aux enfants ?

En France, dans les années 1950-60, il fallait lutter contre le rachitisme des enfants et c’est à ce moment-là que la vitamine D a fait son apparition. Le choix a été fait de ne pas l’intégrer à l’alimentation mais de sensibiliser les gens à ce problème de rachitisme en leur demandant de la donner à part. Mais avant les médicaments, on donnait déjà de l’huile de foie de morue aux enfants qui avait la même fonction !