Zika: Comment le phénomène El Nino aurait favorisé la propagation du virus en Amérique latine

PLANETE Il aurait provoqué un réchauffement climatique propice à la prolifération des moustiques porteurs du virus…

20 Minutes avec agence

— 

Le virus Zika est transmis par les moustiques.
Le virus Zika est transmis par les moustiques. — Jim Damaske/AP/SIPA

Si le virus Zika s’est répandu aussi rapidement en 2015 au Brésil, ce serait en partie à cause du phénomène climatique El Niño. Les deux espèces de moustiques responsables de la propagation de Zika auraient en effet proliféré suite aux fortes hausses de températures provoquées par El Niño, surnommé Godzilla Niño en 2015.

Dans une étude publiée cette semaine dans Proceedings of the National Academy of Sciences (Pnas) des chercheurs de l’Université de Liverpool (Royaume-Uni) ont en effet établi un lien entre les modifications climatiques intervenues et le développement du virus.

Des conditions particulièrement favorables

Les spécialistes ont notamment mis en avant l’existence de conditions particulièrement favorables à l’épanouissement du moustique de la fièvre jaune (Aedes aegypti) et du moustique tigre asiatique (Aedes albopictus). Les insectes auraient alors contribué au développement du virus Zika, arrivé en 2013 depuis les îles du Pacifique ou l’Asie du Sud-Est.

« D’autres facteurs ont pu jouer un rôle dans l’amplification de l’épidémie, par exemple le fait que la population sud-américaine n’avait jamais été exposée au virus », estime également Cyril Caminade, épidémiologiste à l’université de Liverpool (Royaume-Uni), cité par le Journal de l’environnement.

>> A lire aussi : L'épidémie actuelle de Zika devrait s'éteindre d'elle-même dans les trois ans

« Le risque lié aux voyageurs et au commerce, la virulence de la souche impliquée, et des co-infections avec d’autres virus, dont celui de la dengue », pourraient aussi avoir joué un rôle.