Hôpitaux: Les blouses laissant apparaître les fesses des patients, c’est terminé

SOCIETE De nouvelles tenues couvrantes seront distribuées d’ici à la fin de l’année dans les 39 établissements de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP)…

20 Minutes avec agence
— 
Une infirmière et un patient dans un hôpital (illustration).
Une infirmière et un patient dans un hôpital (illustration). — JDD/SIPA

Après Lyon, Marseille ou encore Nîmes, au tour des hôpitaux de Paris de dire au revoir aux blouses ouvertes dans le dos et laissant donc apparaître les fesses. Comme l’explique Le Parisien, de nouvelles tenues couvrantes seront distribuées d’ici la fin de l’année dans les 39 établissements de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP).

La raison ? « L’ancien modèle, en circulation depuis les années 1950, était commode pour pratiquer les soins, mais il avait un côté attentatoire à la dignité. Certains usagers nous disaient légitimement qu’ils trouvaient choquant d’avoir une blouse s’ouvrant dans le dos », justifie Anne-Claude Le Voyer, de la Direction des patients, usagers et associations (DPUA) à l’AP-HP.

Tissu plus épais, bouton-pression sur le col 

Le dessin de la nouvelle blouse a nécessité quelques réunions à l’issue desquelles un cahier des charges a pu être mis en place. Il s’agit d’un modèle avec grand pan de tissu supplémentaire recouvrant la face arrière du corps et venant se clipser sur le côté.

« Le tissu est plus épais pour éviter la transparence, le col a un bouton-pression afin que le médecin puisse passer le stéthoscope sans que les patients se penchent », précise également Cédric Martin, directeur de la production dans la blanchisserie de l’AP-HP. Avec ces nouvelles tenues, l’AP-HP achève le renouvellement, amorcé en 2014, des 125 000 anciennes tenues d’hospitalisation.

>> A lire aussi : Blouses d'hôpital: La réponse de la ministre de la Santé